Plusieurs semaines étaient passées depuis la rentrée et Kate ressentait de plus en plus le besoin de se confier, mais pas à n'importe qui, à son professeur Rick Rodgers. Elle avait trouvé du réconfort dans ses paroles, et elle savait qu'avec lui, tout serait gardé secret. Exceptée Lanie et les amis de Kate, ainsi que le doyen de l'université, personne n'était au courant au sujet de la mort de la mère de Kate, et Lanie était la seule à savoir pour les problèmes de son père. Rick serait l'une des rares personnes à connaître l'histoire de Kate une fois qu'elle lui aurait tout raconté.
Un matin, Kate se réveilla dans son lit et sentit l'odeur de l'alcool lui chatouillait les narines. Elle fut prise d'une terrible nausée et se dirigea en vitesse dans les toilettes. Lorsqu'elle rejoignit la cuisine, son père avait une bouteille de bière dans la main et était endormi devant la télevision. Kate évita de faire du bruit pour ne pas le déranger, elle se prépara un repas pour déjeûner le midi et prit ses affaires avant de s'en aller. Elle préférait s'en aller avant que son père ne se réveille et fasse passer sa colère en se vengeant sur elle. Aujourd'hui Kate ne voyait pas son professeur de civilisation américaine, mais elle essayerait de le voir pour lui parler, et tout lui raconter. C'est en fin de journée qu'elle le trouva, assis dans une petite salle de travail en train d'écrire.


-"Monsieur Rodgers? Je vous dérange peut-être; dit Kate en entrant, timidement.
-Mademoiselle Beckett, non je vous en prie installez-vous.
-Je suis venue pour... pour vous parler.
-Commencez dès que vous vous sentez prête, j'ai tout mon temps."


Kate posa son sac et respira un grand coup avant de finalement se lancer.


-"L'histoire de votre livre me touche, énormément. J'ai perdu ma mère il y a deux ans maintenant.
-Je suis vraiment désolée pour votre perte, j'ignorais ce qui était arrivé. Si j'avais su, j'aurais choisi d'étudier un autre livre.
-Non, surtout pas! intervint Kate. Je ne veux pas que vous changiez tout votre cours par ma faute. Quelque part, ça me permet de penser à ça sans finir en pleurs comme à chaque fois, travailler sur ce sujet me permet de m'évader. Ça peur paraître bizarre, mais à force d'étudier cette oeuvre, je peux réussir à vivre plus paisiblement. Je partage les sentiments du narrateur, je me reconnais dans les épreuves qu'il a traversées. Ce n'est pas seulement une mauvaise chose de lire ce livre.
-Je suis vraiment heureux que vous vous soyez confiée à moi. Si un jour vous avez besoin de quoique ce soit, vous pouvez vous tourner vers moi.
-Vous avez du travail, je ne vais pas venir vous parler quand l'envie se montre, vous n'êtes pas un psychologue; dit Kate timidement.
-Peut-être, mais je veux vous aider Kate. Je ne vous connais pas personnellement, mais il y a des choses en vous que j'arrive à deviner rien qu'en vous regardant.
-Comment vous arrivez à faire tout cela?
-Je suis, en quelque sorte, un écrivain. Quand j'ai du temps libre, j'écris. Je travaille actuellement sur mon premier livre.
-Wow, c'est génial."


Kate continua de parler avec son professeur, parler avec lui l'aidait à se sentir mieux. Il arriva même à lui décrocher plusieurs sourires.


-"Vous êtes mon professeur, mais j'ai l'impression que je peux vous considérer comme quelqu'un de beaucoup plus proche; avoua Kate.
-Nous n'avons pas une grande différence d'âge, ça peut aider.
-C'est vrai; approuva Kate."


Tous les deux restèrent un instant silencieux avant que Rick ne reprenne la parole.


-"Je me répète, mais si vous avez besoin de quelque chose je suis là, je suis votre professeur mais je peux toujours faire quelque chose pour vous aider, ça peut-être une chose simple mais si peux vous aider je le ferai, d'accord?
-D'accord."


Rick croisa le regard de Kate et ressentit une sensation bizarre, une sensation nouvelle qu'il n'avait connu avec aucune autre personne auparavant. Non, cela ne pouvait pas être possible. Il ne pouvait pas être attiré par l'une de ses étudiantes. Il ne pouvait pas tomber sous le charme de Kate. Il devait seulement l'aider comme il l'avait promis, et jouer le rôle de son professeur. La différence d'âge n'était pas importante, mais ce n'était pas une raison suffisante pour commencer à avoir des sentiments, malheureusement il ne pourrait rien contrôler.


-"Je dois rentrer, Lanie m'attend; dit Kate en se levant.
-D'accord, rentrez saine et sauve Mademoiselle Beckett."


Rick raccompagna Kate jusqu'à la porte et posa une main dans son dos. Ce rapide contact donna de nombreux frissons à Kate. Elle aurait voulu que Rick laisse sa main dans son dos. Quoi? Mais qu'était-elle en train de penser? Elle ne devait pas penser cela, elle ne pouvait pas. Son professeur était uniquement là pour l'aider, et rien de plus. Elle ne devait pas ressentir plus que ce que l'on doit ressentir pour son professeur. Mais ce dernier étant là pour elle, se sentant en sécurité et protégée avec lui, elle ne pouvait que se sentir bien.


-"Bonne soirée Monsieur Rodgers.
-Bonne soirée à vous aussi Kate."


Kate. Son prénom sonnait tellement bien dans sa bouche. Kate s'empressa de rejoindre Lanie sur le parking avant de faire quelque chose qu'elle pourrait regretter. Une fois de plus, elle dormirait chez sa meilleure amie, une fois de plus elle évitait de rester avec le déchet qu'était devenu son père. Kate n'avait d'ailleurs pas évoqué ce sujet avec Rick, et elle voudrait à tout prix l'éviter.

Retour à l'accueil