Elle devait seulement venir pour reprendre ses affaires. Elle aurait seulement du venir pour reprendre ses affaires. Elle n'avait pas seulement repris ses affaires. Mais rien ne s'était passé comme elle l'avait imaginé.


Plus tôt dans la journée, Kate avait dit à Castle qu'elle passerait au loft pour récupérer quelques affaires de plus. Ce discours venant de la jeune femme avait brisé le coeur de l'écrivain un peu plus, si c'était encore possible. Comment avaient-ils pu en arriver là? Quand allaient-ils retrouver la routine qu'ils avaient il y a encore quelques semaines? Castle était effrayé à l'idée d'imaginer que Kate ne reviendrait peut-être jamais. Ce qui était d'ailleurs complètement insensé.
Kate arriva au loft et s'arrêta quelques instants pour regarder autour d'elle. Rien n'avait changé, tous les objets étaient à leur même place. La jeune femme alla dans la chambre et vit le lit qui était encore défait. Elle regarda partout dans la chambre et effleura la photo de Castle et elle sur la commode du doigt. Une larme roula le long de sa joue. La jeune femme, pour ne pas se faire souffrir d'avantage, ouvrit les tirroirs et récupéra quelques affaires qu'elle rangea dans un sac. Alors qu'elle voulut partir, elle aperçut la chemise de Castle sur le canapé. Elle l'attrapa et sentit l'odeur de son mari, la chemise en était imprégnée. Elle la serra contre elle avant de la prendre et la ranger dans son sac avec ses affaires. Elle ressortit un de ses tee-shirts, un que Castle adorait, et elle le laissa sur le lit. Quand elle regarda le lit, Kate décida de s'allonger pendant quelques minutes. Mais elle n'avait jamais prévu de s'endormir.
Castle rentra au loft une bonne heure après l'arrivée de Kate. Lorsqu'il vit la lumière allumée, il eut l'espoir que Kate soit toujours là. Il s'avança jusqu'à la chambre, et quand il tourna la tête vers le lit, telle fut sa surprise lorsqu'il vit que Kate était allongée et dormait. Cela faisait des semaines qu'elle ne s'était pas couchée dans ce lit, que Castle ne l'avait pas vu dormir. Ce dernier la regards plusieurs minutes en souriant avant de s'avancer vers le lit et se mettre accroupi. Kate avait l'air si sereine, si reposée qu'il n'osait pas la réveiller.


-"Kate; murmura Castle une première fois. Kate mon ange réveille-toi.
-Hmm..."


La jeune femme remua avant de finalement ouvrir les yeux. La première chose qu'elle vit fut Castle. Castle? Mais que faisait-il ici? C'est alors que Kate se remémora ce qu'elle était venue faire au loft, et ce qu'elle avait fait juste avant de s'en aller. La jeune femme se leva du lit, elle semblait nerveuse.


-"Je vais prendre mon sac et m'en aller; dit doucement la jeune femme.
-Kate; l'appela Castle."


Kate l'ignora et attrapa son sac, mais Castle attrapa sa main libre.


-"Kate; répéta-t-il. Restes. S'il te plaît. Juste pour cette nuit; la supplia l'écrivain.
-Castle...
-Juste une fois Kate, je t'en supplie."


Kate leva les yeux et croisa les yeux de Castle. Ce dernier était sur le point de pleurer, Kate ne voulait pas que son coeur se brise d'avantage en voyant l'amour de sa vie pleurer par sa faute. Elle lâcha son sac et se jeta dans les bras de Castle. Ce dernier l'enveloppa dans ses bras et la serra contre lui.


-"Je t'aime Rick, j'espère que tu sais que rien n'a changé; murmura Kate dans ses bras.
-Je le sais mon ange, et moi aussi je t'aime.
-Tout cela sera bientôt fini, je reviendrai bientôt je te le promets."


Kate resta un long moment dans les bras de celui qu'elle aimait tant avant de se reculer. Elle posa son sac et retira sa veste pour se mettre à l'aise et se dirigea vers le lit.


-"Tu... tu restes? demanda Castle."


Kate se contenta d'hocher la tête et se glisser sous les draps. Castle s'empressa de se changer pour la rejoindre. Kate resta d'abord de son côté, mais elle ne pouvait pas résister. Elle se retrouva blottie contre son mari en l'espace de quelques secondes seulement.


-"Ça fait du bien de t'avoir ici; murmura Castle. Dors bien."


Kate enfouit sa tête dans le cou de Castle et trouva le sommeil rapidement contrairement aux jours précédents. Comme quoi l'effet Castle était immédiat...

Retour à l'accueil