Le grand soir était enfin arrivé, Rick allait rencontrer le père de Kate pour la toute première fois. Jim, de son côté, ne redoutait pas ce moment car il n'avait entendu que des bonnes choses devant de sa fille à propos de son beau-fils. Rick était plus nerveux à l'idée de rencontrer le père de sa petite amie. Il avait peur de faire mauvaise impression ou faire quelque chose de mal. Kate avait essayé de le rassurer tout le long de la journée, mais le jeune homme étai toujours aussi inquiet. Alors que Rick était en train de se préparer, Kate arriva dans la chambre et s'installa sur le côté du lit. Le jeune homme était tellement nerveux qu'il était incapable de nouer le nœud de sa cravate. Kate se mit à genoux sur le lit et appela Rick pour qu'il vienne jusqu'à elle.


-"Ne sois pas nerveux, amour. Tout va bien se passer, mon père va t'adorer.
-J'ai peur de dire quelque chose de mal.
-Tu fais toujours bien je te connais, alors détend-toi, d'accord?"


Rick hocha la tête et laissa Kate nouer sa cravate correctement. Ensuite, la jeune femme l'embrassa tendrement tout en caressant sa joue. Kate enroula ses bras autour de Rick avant de l'attirer d'avantage à elle et se blottir contre lui. La brunette sentit que Rick se calma petit à petit. Il passa sa main dans les cheveux de la jeune femme et ferma les yeux.


-"Tout va bien se passer, tu te demanderas pourquoi tu étais aussi nerveux.
-Pour l'instant ça va, tu as réussi à me calmer.
-Tout ira bien."


Kate tourna la tête et l'embrassa sur la tempe avant de se reculer et déposer ses lèvres sur les siennes. Le couple n'avait pas fait attention à l'heure, Jim frappa à la porte. Kate attrapa Rick par la main et tous les deux allèrent ouvrir à Jim ensemble.


-"Salut Papa! s'exclama ce dernier.
-Katie, bonsoir! Bonsoir Rick; les salua Jim.
-Bonjour Monsieur Beckett. Je suis heureux de vous rencontrer!
-Le plaisir est partagé."


Jim serra la main de Rick avant d'enlacer sa fille. Leur relation était fusionelle depuis que Johanna était décédée.


-"Donne-moi ta veste et installe-toi Papa."


Jim prit place dans le canapé dans le salon et Rick s'occupa du service de l'apéritif pendant que Kate surveillait la cuisson des plats. Jim en profita pour parler en tête à tête avec Rick.


-"Kate ne cesse de me parler de vous. Je n'ai jamais vu ma fille aussi heureuse, et c'est grâce à vous qu'elle l'est. Je tenais à vous remercier, pour tout ce que vous faites pour elle et toutes les bonnes choses que vous lui avez apportées.
-Votre fille est la plus belle chose qui me soit arrivée, elle aussi m'a beaucoup appris et m'a beaucoup aidé.
-Elle m'a dit que vous êtiez un homme assez direct et honnête, ça ne m'étonnerait pas si un jour vous lui faites votre demande."


Rick, qui était en train de boire, manqua presque de recracher la gorgée qu'il venait d'avaler. Jim se mit à rire en voyant la réaction du jeune homme.


-"J'ai l'intention de faire ma demande un jour en effet; avoua Rick.
-Sachez que j'approuve entièrement cette relation, vous avez ma bénédiction sans hésitation."


La soirée commençait fort, vraiment très fort. Rick serra la main de Jim. Kate arriva à ce moment-là.


-"Qu'est-ce que vous êtes en train de faire tous les deux? demanda la brunette.
-Nous? Rien du tout Katie; répondit Jim.
-Nous discutons, mon ange.
-Hmm..."


Kate les regarda tous les deux avant de prendre place à côté de Rick et placer sa main sur son genou.


-"Vous avez l'air de bien vous entendre; dit Kate en souriant.
-Très bien, Rick est vraiment un homme bien."


Kate regarda son père avec un immense sourire avant de tourner la tête vers Rick. Le couple n'osait pas s'embrasser en la présence de Jim.


-"Ne vous retenez pas parce que je suis là, vous avez le droit de vous embrasser."


Kate sentit le rouge lui monter aux joues. Rick se tourna vers sa petite amie et déposa un baiser sur sa tempe. Jim prit place à table pendant que Kate et Rick s'occupèrent de sortir les plats du four.


-"Je t'avais dis que tout se passerait bien, mon père t'adore; dit Kate en posant sa main sur sa joue.
-Je n'ai pas osé t'embrasser devant lui, mais Dieu sait que j'en mourrais d'envie.
-Embrasse-moi maintenant."


Rick regarda Kate et la vit hocher lentement la tête. Il se pencha sur elle et l'embrassa tendrement. Kate caressa lentement la joue de Rick tout en l'embrassant en retour. Quand le couple se sépara, il se tourna vers Jim et le vit sourire. Rick s'occupa de servir le vin pendant que Kate servait la nourriture. Tous les trois trinquèrent ensemble à une chose bien spécifique.


-À l'amour; dit Rick.
-À l'amour; ajouta Kate.
-À l'amour; dit Jim en regardant vers le haut."


Kate plaça sa main sur celle de son père. Une personne était manquante ce soir, Johanna, mais elle veillait sur son mari, sa fille et Rick. La soirée se déroula très bien, et passa même trop rapidement. Kate et Rick raccompagnèrent Jim à la porte et lui dirent au revoir. Kate voulut faire la vaisselle avant qu'ils ne partent dormir. Mais alors qu'elle était en train d'essuyer une assiette, Kate sentit ses jambes la lâcher et la jeune femme tomba sur le sol.


-"KATE! Kate! Qu'est-ce qui se passe?"


La jeune femme était incapable de parler, sa respiration était saccadée et elle manquait d'air. Elle était en train de faire une crise d'angoisse. C'était la première fois qu'elle en faisait une devant Rick, et elle s'en voulait déjà d'avoir craqué devant lui. Rick s'adossa contre le comptoir de la cuisine, prit Kate dans ses bras et la serra fort contre lui.


-"Je suis là Kate, tout va bien. Je ne vais nulle part, je reste ici. Je serai toujours là, je te l'ai promis. Always; murmura Rick."


Kate se blottit d'avantage contre Rick et enfouit sa tête dans son cou.


-"Je veux aller dormir avec toi Rick, emmène-moi dans la chambre; murmura Kate."


Rick se leva et porta Kate dans ses bras avant d'aller jusqu'à la chambre. Là, il l'allongea dans le lit avant de se glisser sous les draps à ses côtés. Rick savait pourquoi Kate était mal, sa mère lui manquait. Elle n'avait pas besoin de lui dire pour qu'il le devine. C'est pour ça qu'il allait rester à ses côtés quand elle aurait besoin de lui. Et même si elle le repoussait, il n'irait nulle part parce qu'il l'aimait.

Retour à l'accueil