Kate arriva au travail en retard ce matin, elle n'eut donc pas le temps de prendre son café en passant, ni sa part de cheesecake. La brunette arriva toute essoufflée dans sa salle de classe et s'excusa auprès de ses élèves avant de commencer son cours. Rick l'avait vue arriver en furie avant d'aller dans sa salle de classe, ce qui n'était jamais arrivé auparavant. Ayant du temps devant lui, il laissa ses copies de côté et traversa la rue pour aller lui chercher un café et un petit quelque chose à grignoter. Il les garda sagement près de lui jusqu'à ce que Kate sorte de sa classe et vienne en salle des professeurs. Rick continua de corriger ses copies, et quand il eut fini il continua la lecture de son livre. Lanie arriva avec sa meilleure amie qui avait l'air de mauvaise humeur, sûrement parce qu'elle n'avait pas eu son café. Il la vit d'ailleurs baisser les yeux sur ce qu'il avait à côté de lui. Rick se leva et arriva derrière Kate avec son gobelet et le sachet qui comportait deux beignets à la myrtille.


-"On dirait que quelqu'un n'a pas eu son café ce matin; dit Rick.
-Laisse-moi tran..."


Kate se retourna et vit que Rick lui tendait un café ainsi que quelque chose à manger.


-"Comment tu sais que j'aime les beignets à la myrtille? demanda la brunette.
-Tu crois que je ne fais pas attention, que je me fiche de tout et que je ne vois rien, mais tu te trompes parfois."


Rick posa les beignets et le café sur le comptoir avant de s'asseoir et continuer son livre. Lanie donna un coup de coude à sa meilleure amie pour qu'elle la regarde, puis elle lui adressa un sourire avant de se préparer un café. Kate s'installa à la même table que Rick, face à lui.


-"Merci Rick; dit-elle timidement.
-Ce n'est rien, j'ai vu que tu étais en retard ce matin alors j'ai pensé que ça te remonterait le moral un petit peu."


Rick adressa un petit sourire à la brunette avant de se plonger de nouveau dans sa lecture.


-"Je suis désolée si parfois je suis dure avec toi, mais tu ne me facilites pas la vie.
-Salut mon pote; s'exclama Javier en arrivant.
-Salut!"


Kate fut interrompue dans ce qu'elle était en train de dire, elle se leva et s'installa à la table de Lanie.


-"Alors? Tu parles bien avec Monsieur Rodgers, uh?
-Lanie; râla Kate. Il m'insupporte toujours autant, alors maintenant laisse-moi savourer ce beignet et ce café."


Kate ignora les remarques de sa meilleure amie et profita de ce moment de douceur. Sa journée avait mal commencé mais avec son café elle verrait la fin de journée mieux se terminer. Lorsqu'elle était avec Rick, son numéro de "je t'aime, moi non plus" n'existait plus et elle se laissait aller un peu. Cependant, si Kate allait trop loin elle finirait par fermer sa carapace et ne plus se confier à personne. Alors que Kate discutait avec sa meilleure amie, Rick faisait l'imbécile à côté d'elle. La brunette leva les yeux au ciel et regarda sa meilleure amie.


-"Tu as beau lever les yeux au ciel, ses gamineries te font craquer.
-Si tu le dis."


Kate jeta un coup d'œil à Rick avant de se lever pour répondre à son téléphone : il s'agissait de son père.


-"Salut Papa! Comment tu vas?
-Moi ça va, et toi comment tu vas Katie?
-Très bien! répondit une Kate enthousiaste.
-Dis-moi, je me demandais si on l'on pourrait se voir en fin de semaine, prendre un petit café tous les deux, ou même dîner ensemble, qu'est-ce que tu en penses?
-Je suis d'accord, je veux bien."


Kate parla encore quelques minutes avec son père avant de raccrocher et se concentrer sur ses copies.


-"Un peu d'aide, Mademoiselle Beckett? dit Rick en arrivant derrière elle.
-Non, j'ai seulement besoin de silence."


Une fois de plus, Kate se referma sur elle-même et repoussa Rick. Ce dernier insista mais ce ne fut pas la bonne décision, Kate s'énerva et finit par prendre ses affaires et s'en aller.


-"Je suis désolé; s'excusa Rick.
-C'est ça oui, tu ne penses qu'à toi et pas aux autres, tu es égoïste et tu es un gamin."


Kate claqua la porte derrière elle et tous les regards se retournèrent vers Rick. Ce dernier se prépara un café et se fit discret. La menace Kate Beckett avait encore frappé.

Retour à l'accueil