Le travail de Kate avait commencé, et ses contractions étaient de plus en plus rapprochées. Mais la jeune femme ne pouvait pas encore accoucher, et elle devait supporter la douleur de toutes les contractions. Cela faisait déjà plusieurs heures que Castle et elle étaient à l'hôpital, et l'écrivain en avait déjà vu de toutes les couleurs. Kate était hors d'elle et était morte de fatigue, mais elle arrivait quand même à faire courir Castle dans tous les sens.


La jeune femme était allongée dans un lit et Castle était à son chevet bien évidemment. À chaque contraction, Kate serrait la main de son mari et manquait de lui briser les phalanges avec sa force.


-"Je suis à bout Castle, je suis fatiguée; dit la jeune femme.
-C'est bientôt fini mon ange.
-Ça fait des heures que tu me répètes ça, change un peu de disque, non?!"


Castle savait que c'était la situation dans laquelle elle était qui lui faisait dire tout ça. Ce dernier appela une infirmière pour savoir quand il serait possible pour elle d'avoir le bébé.


-"Il faut encore attendre un petit peu Madame Castle."


Kate bascula sa tête en arrière et soupira longuement. Castle posa sa main sur son front et la regarda amoureusement en souriant.


-"Ça se voit que tu n'es pas en train de souffrir, sinon tu n'aurais pas ce sourire. Je déteste les hommes."


Castle s'éloigna et haussa les sourcils avant de regarder Kate une nouvelle fois.


-"Pourquoi est-ce que tu soupires? Ce n'est pas toi qui va avoir un enfant qui va sortir de toi!
-Kate, je suis sûre que tu peux penser à autre chose pour moins ressentir la douleur.
-Pas d'utérus, pas d'opinion."


Castle pensa qu'il était plus sage pour lui de ne plus parler et se contenter de la supporter.


Près d'une heure plus tard, l'accouchement de la jeune femme commença. Castle était près d'elle et lui tenait la main tout en l'encourageant dans ses paroles.


-"Vas-y mon ange, ce sera bientôt fini.
-Dis encore un mot et je te tue de mes propres mains.
-Moi aussi je t'aime.
-JE TE DÉTESTE!"


Castle ignora les commentaires de sa femme et continua de lui parler. Tous les deux entendirent rapidement les cris d'un nouveau né. Une infirmière tendit la petite fille à Kate. La jeune femme avait les larmes aux yeux et était beaucoup trop émue pour dire un seul mot. Castle, lui aussi, avait du mal à masquer son émotion.


-"Elle va être aussi belle que sa maman; murmura Castle.
-Elle va avoir tes yeux."


Castle embrassa Kate sur la tempe et passa son bras autour de ses épaules. Tous les deux restèrent un moment avec leur petite fille avant que les infirmières ne l'emmènent pour faire quelques tests.


-"Je suis désolée de t'avoir crié dessus; s'excusa Kate.
-Ce n'est rien, tout est oublié.
-Je ne te déteste pas, mais tu le sais déjà.
-Oui je le sais mon coeur."


Castle se pencha en avant et déposa un tendre baiser sur les lèvres de sa femme.


-"Je t'aime; murmura Kate.
-Moi aussi je t'aime."


Johanna rencontra rapidement sa grande soeur Alexis, ses grand-parents Martha et Jim ainsi que tous ses oncles et tantes. La petite fille allait vivre dans une petite famille, mais c'était une famille unie.

Retour à l'accueil