La température monte...

Kate ne contrôlait plus ses pulsions ni ses envies. Ces derniers jours, elle avait rêvé plusieurs fois de Castle et elle, et ils ne faisaient pas que discuter... Et la brunette ne pouvait pas s'empêcher de penser à ses rêves lorsqu'elle croisait son partenaire. Elle devait absolument trouver un moyen d'arrêter de faire ce genre de rêves, et peut-être que pour cela elle aurait besoin de satisfaire ses besoins.


Kate était allongée dans son lit, et le drap ne recouvrait pas son corps, corps qui était totalement nu. Elle avait retiré tous ses vêtements avant de descendre sa main tout près de son intimité. Deux de ses doigts exercaient un mouvement en elle. Et lorsqu'elle commença à penser à son partenaire, le résultat fut encore plus distinct. C'est alors que son téléphone vibra sur sa table de chevet, Kate l'attrapa et vit le nom de Castle s'afficher. Ce dernier lui avait envoyé un message parlant de l'enquête, et Kate ne trouva pas meilleure idée que de l'appeler. Kate était en train de se toucher, se donner du plaisir et dans quelques secondes elle aurait Castle au téléphone.


-"Hey Beckett; lança ce dernier.
-Salut Castle."


Kate avait déjà du mal à parler sans faire de pause, son cas allait s'empirer en entendant la voix de Castle.


-"J'attendais un message, pas à ce que vous m'appeliez.
-J'ai pensé que ce serait plus... plus facile.
-Beckett, tout va bien?
-Oui, oui tout va bien."


Castle marqua un court moment de silence avant de faire part de la théorie qu'il avait eu. Et pendant ce temps, Kate continuait de se procurer du plaisir en écoutant la voix rauque de son partenaire.


-"Alors qu'est-ce que vous en pensez?
-Quoi? Pardon?
-Kate, vous avez l'air absente. Quelque chose ne va pas?
-Tout va bien Castle."


Kate ajouta un doigt au tout ce qui lui procura encore plus de plaisir et lui fit davantage d'effet. Castle l'entendait respirer rapidement, et ce dernier se faisait des idées. Non, cela était impossible, elle ne pouvait pas être en train de faire ce à quoi il pensait.


-"Oh mon Dieu Kate, ne me tuez pas mais... mais...
-Mais quoi Castle?
-Est-ce que vous êtes en train de... de vous toucher?"


Kate paniqua. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle arrêta ce qu'elle était en train de faire, au contraire. Elle recouvrit cependant son corps avec le drap, comme si ce qu'elle faisait était interdit.


-"Vous voulez que j'arrête de parler? demanda Castle.
-Non.
-Vous voulez que je raccroche?
-Non plus.
-Vous voulez que je continue de parler?
-S'il vous plaît."


Kate aurait voulu qu'il ne soit pas à l'autre bout du fil, mais qu'il soit à côté d'elle dans le lit.


-"Vous voulez que je vous parle de l'enquête?
-Honnêtement Castle, peu importe ce dont vous me parlez, je pourrais continuer comme ça toute la nuit avec l'effet que vous me faites."


Au moins elle était honnête, Castle en fut presque choqué.


-"J'aimerais être avec vous actuellement; avoua Castle.
-J'aimerais que vous soyez là aussi Castle.
-Vous voulez savoir ce que je ferai?
-Dites-le moi; le supplia Kate."


Kate savait qu'elle allait passer par des émotions bien plus puissantes que lorsqu'elle se procurait du plaisir elle-même. Elle mit son téléphone sur haut-parleur et le posa sur le côté pour pouvoir se servir de ses deux mains, elle allait en avoir besoin.


-"Je vous embrasserai à chaque endroit possible : sur la joue, sur les lèvres, dans le cou, sur vos seins, le bas de vos ventre, entre vos cuisses. Absolument partout, et surtout vos points faibles."


Kate se cambra sur son lit et remonta l'une de ses mains pour se toucher la poitrine.


-"Qu'est-ce que... qu'est-ce que vous feriez après ça?
-Je baladerai mes mains sur tout votre corps, je caresserai votre poitrine, et peut-être plus.
-Détails Castle. Je veux... des détails.
-Je prendrai votre sein dans ma bouche, et je m'amuserai à vous torturer en jouant avec ma langue.
-Bon Dieu Rick...; gémit Kate.
-Je passerai ma main entre vos cuisses, et je vous ferai frémir de plaisir rien qu'en vous caressant.
-Rick..."


Kate respirait bien trop rapidement. Ses doigts étaient trempés et ses tétons étaient pointés vers le haut et durcis. Qu'est-ce que ce serait si Castle était vraiment là?


-"Je pourrais vous rendre folle Kate, j'en ai le pouvoir.
-Je sais que vous pouvez Castle."


Un silence s'installa le temps de quelques secondes avant que Castle ne relance la conversation.


-"Peut-être qu'un jour tout ça sera réel.
-J'en suis sûre; répondit Kate.
-Bonne nuit Kate.
-Bonne nuit à vous aussi Rick."


Kate raccrocha et posa son téléphone sur la table de chevet. Elle enfila tout de même son pyjama pour s'endormir. Inutile de préciser que cette nuit-là, c'est encore de son partenaire qu'elle rêva.

Retour à l'accueil