Kate se réveilla la première. Elle était dans sa chambre, dans son lit, mais elle n'était pas seule. Et en repensant à la soirée et nuit qu'elle venait de passer, elle se mit à sourire. Et quand elle voulut bouger, elle sentit le bras de Castle autour de sa taille qui l'en empêchait. Il était allongé derrière elle, son torse collé contre son dos. Ils étaient toujours nus, blottis l'un contre l'autre. Kate se retourna doucement afin de ne pas le réveiller. Dans son sommeil, Castle resserra la prise qu'il avait sur la taille de la jeune femme ce qui la fit sourire. Le drap ne couvrait que le bas de leur corps et laissait apparaître la poitrine de Kate. Elle amena sa main à son visage et caressa délicatement sa joue.

 

-«Castle; l'appela Kate doucement. Rick.

-Mmm.

-Réveille-toi.»

 

Elle savait qu'il l'entendait. Il ne dormait pas si profondément au final. La jeune femme caressa sa joue avant de se redresser légèrement pour l'embrasser.

 

-«Tu dois te lever et nourrir ta petite amie; lança Kate en souriant.

-Mmm.»

 

Il continuait de marmonner. Il ne bougeait pas et n'ouvrait pas les yeux. Kate leva les yeux au ciel, mais elle ne pouvait s'empêcher de sourire en le voyant agir ainsi. Quand Castle se décida enfin à bouger, il se décala dans le lit et sa tête atterrit entre les deux seins de Kate. Elle ne put retenir son rire.

 

-«C'est beaucoup plus confortable qu'un oreiller; marmonna ce dernier.

-Tu es insupportable.

-Je sais.»

 

Castle déposa un baiser entre ses deux seins avant de remonter la tête jusqu'à se retrouver face à Kate. Il l'embrassa, cette fois-ci, sur les lèvres.

 

-«Tu as bien dormi? demanda l'écrivain.

-Peu, mais très bien. Et toi?

-Moi aussi. J'aurais encore mieux dormi si j'avais découvert cet oreiller plus tôt.»

 

Castle alla reposer sa tête entre les seins de Kate. La jeune femme se mit à rire. Il y déposa un baiser, puis un autre, avant de tracer une lignée de baisers jusqu'à son cou.

 

-«Je veux mon petit déjeuner; réclama Kate.

-Moi aussi, mais ce n'est pas de nourriture dont j'ai envie.

-Rick...»

 

Kate le laissa continuer, elle ne pouvait pas lui résister. Le petit déjeuner pouvait bien attendre encore un peu.

 

Le couple quitta le lit près de deux heures plus tard pour aller prendre le petit déjeuner. Castle sortit acheter de quoi manger et passa acheter du café pour sa partenaire. Elle avait sa propre machine chez elle, mais elle préférait celui que Castle préparait, ou quand il lui en achetait. Kate, pendant ce temps, était retournée au lit. Elle se leva quand elle entendit la porte d'entrée claquer. Castle posa tout sur le comptoir de la cuisine et réclama un baiser à sa petite amie. Ils s'installèrent face à face au comptoir et Kate attrapa tout de suite son beignet à la myrtille. Et en croquant dedans, elle se mit de la confiture au dessus de la bouche.

 

-«Et on dit toujours que c'est moi l'enfant; dit Castle en riant.

-J'avais faim!

-La faute à qui?

-La tienne! se défendit Kate. C'est toi qui a commencé à m'embrasser dans le cou, et tu as déjà deviné que c'était un point faible.

-Et j'ai découvert d'autres points faibles.»

 

Kate leva les yeux au ciel et prit sa tasse de café pour cacher son sourire. Tous les deux prirent leur petit déjeuner après une nuit courte. En les voyant agir tel un couple qui était ensemble depuis des mois, elle ne put s'empêcher de repenser à ce que Montgomery lui disait.

 

-«Tu sais que Montgomery t'appréciait énormément?

-C'est vrai? Je sais que ma présence pouvait le déranger parfois.

-Il m'a toujours dis que tu étais bénéfique pour moi. À chaque fois que l'on se disputait, il le voyait et il me faisait venir dans son bureau pour m'en parler. Il avait raison en disant que j'ai besoin de toi, et que tu ne peux être que bénéfique pour moi. Il aurait adoré nous voir tous les deux. C'est ce qu'il voulait, que je me laisse aller pour être avec toi.

-Je ne savais pas tout ça.

-Je n'ai jamais eu le courage de te le dire. Mais tu mérites de le savoir.»

 

Les yeux de Kate brillaient. Castle fit le tour de comptoir pour venir la prendre dans ses bras. Il ignorait tout ce que Montgomery avait fait pour elle, mais il avait aussi vu en trois ans qu'il avait été un Capitaine merveilleux.

 

-«Il serait fier de toi.»

 

Kate passa ses bras autour de Castle et s'agrippa à lui.

 

-«Moi je suis fier de toi.»

 

Kate se laissa bercer dans ses bras et y resta un moment avant qu'ils ne se séparent. Pour la faire sourire, Castle lui prépara un café et dessina un cœur sur le dessus avec la crème. Il posa la tasse devant elle et attendit sa réaction. Kate releva la tête et le regarda en souriant.

 

-«C'est trop gnangnan?

-C'est adorable; répondit Kate. Merci Rick.»

 

Kate étant en repos, elle pouvait passer la journée entière à traîner dans son appartement avec Castle. Ils ne savaient pas encore ce qu'ils allaient faire, mais ils se reposeraient pour sûr. Tout ce qui comptait réellement, c'était qu'ils étaient ensemble.

 

FIN.

Retour à l'accueil