Kate s'était réveillée de fois dans la nuit, ou plutôt, dans la journée. Elle avait fait un cauchemar à chaque fois. Et les deux fois, Castle l'avait attirée un peu plus contre lui tout en lui murmurant des paroles rassurantes. Mais la jeune femme mettait toujours du temps à se calmer et retrouver ses esprits. Quand elle ouvrit les yeux, elle était seule dans son lit. Castle n'était plus là. Elle se redressa lentement et se leva doucement. Ses jambes la portaient à présent. Elle alla dans la cuisine et vit son partenaire qui préparait le petit déjeuner.

 

-«Je pensais que vous étiez parti.»

 

Castle se retourna vers elle quand il entendit sa voix. Par peur qu'elle tombe, il se précipita vers elle et passa son bras autour de sa taille.

 

-«Vous devriez vous asseoir Kate. Je ne veux pas que vous tombiez.

-Je... je tiens debout.

-Vous n'avez rien mangé depuis des heures. Vous devriez rester assise, on ne sait jamais.»

 

Castle l'aida à s'installer sur l'un des grands tabourets. Il fit ensuite le tour du comptoir pour arriver face à elle.

 

-«Vous avez faim? Je suis sorti rapidement pour acheter de quoi prendre le petit déjeuner.

-Merci Castle.

-C'est bien normal.»

 

Tous les deux prirent le petit déjeuner en silence. Kate avait beau parler et tenir debout, elle était toujours sous le choc de ce qui s'était passé la veille. Elle mangea un peu et prit sa tasse de café.

 

-«Vous voulez quelque chose d'autre?

-Non, merci. Vous devriez rentrer chez vous. Prendre une douche, vous reposer, voir Alexis et Martha.

-Je dois vous surveiller; répondit Castle. Je ne vais pas vous laisser.

-Je vais mieux.

-C'est faux, et vous le savez.»

 

Kate soupira. Elle ne pouvait pas lui mentir, il le verrait. Elle le laissa rester et prendre une douche. Et pour sa tenue de rechange, Alexis passa la lui déposer. La rouquine ne savait pas ce qui se passait, mais elle pouvait voir dans les yeux de son père que quelque chose n'allait pas. Et ses doutes furent confirmés quand elle vit Kate.

 

-«Je t'expliquerai tout, mais pour le moment je dois m'occuper d'elle. Elle a besoin de moi.»

 

Alexis comprenait parfaitement. Elle embrassa son père et salua Kate avant de s'en aller. Castle alla se changer dans la salle de bain avant de revenir dans le salon. Kate était debout en plein milieu de la pièce et tournait en rond.

 

-«Tout va bien?

-Je pense que vous connaissez déjà la réponse à cette question; demanda Kate.

-Vous avez le droit... de craquer vous savez? Vous êtes humaine. Et je sais que vous voulez montrer que ça ne vous touche pas autant, mais je vous connais. Et je sais aussi que vous êtes la personne la plus forte que je connaisse. Mais même les plus forts craquent parfois. Vous avez le droit de pleurer Kate, c'est humain.

-Je ne veux pas... je ne veux pas que ça change votre vision de moi.

-Kate...»

 

Castle s'approcha d'elle et lui releva la tête à l'aide de ses doigts.

 

-«Rien ne pourrait changer la vision que j'ai de vous. Je vous admire depuis le premier jour et ce n'est pas quelque chose qui changera. Vous êtes forte, remarquable, courageuse et bien plus encore. C'est avec moi que vous êtes là, vous pouvez pleurer.»

 

Kate hocha la tête. Elle sentit instantanément les larmes lui monter aux yeux. Quelques secondes plus tard, elle s'était réfugiée dans les bras de son partenaire. En pleurs. Castle la serra contre elle et déposa un baiser sur sa tempe.

 

-«Les choses finiront par aller mieux Kate. Ça prendra du temps, mais vous irez mieux.»

 

Kate resta un moment dans ses bras. C'était le seul endroit où elle se sentait bien.

Retour à l'accueil