Rick était installé confortablement à son bureau en train d’écrire. L’écriture, son passe-temps favori. Sa mère lui disait toujours qu’il avait du talent, mais il ne la croyait pas. Elle ne cessait de lui répéter qu’il pourrait écrire son propre roman, mais Rick n’avait jamais osé se lancer dans l’écriture d’un livre complet. Et pourtant, il devrait.

 

- « Tu travailles sur une nouvelle histoire, Richard ? demanda Martha en arrivant dans le bureau de son fils.

-Non, c’est toujours la même. Celle dont je t’ai parlé la dernière fois. J’essaye d’approfondir un peu plus.

-Tu devrais essayer d’en faire un roman. Je t’ai toujours dit que tu avais du talent, mais tu ne crois pas ta pauvre mère. »

 

Rick leva les yeux au ciel et rebaissa les yeux sur son écran. Il entendit la porte du loft claquer, sa mère venait de s’en aller.

 

Quelques heures plus tard, il reçut un appel d’un numéro inconnu. Il répondit. Une voix d’homme était à l’autre bout du fil. Et elle ne lui annonçait pas une bonne nouvelle.

 

- « Monsieur Castle ?

-Lui-même ; répondit Rick.

-Je suis désolé de vous apprendre ça au téléphone, mais votre mère a eu un accident de voiture.

-Qu… comment ? Est-ce qu’elle… est-ce qu’elle va bien ?

-Elle a été transportée en urgence à l’hôpital, mais ils n’ont rien pu faire pour la sauver. Je suis vraiment désolé. Je vous présente toutes mes sincères condoléances. »

 

Le portable de Rick tomba par terre. Et lui avec. La seconde d’après, il était sur une route. Deux voitures détruites étaient face à lui. Le corps de sa mère était à seulement quelques mètres. Son corps sans vie.

 

C’est en sueur et suffoquant que Rick se redressa de son lit. Il venait de faire un cauchemar, le même qu’il faisait presque tous les soirs. Sauf que ce soir-là, il était beaucoup plus touché. Il tremblait, il n’arrivait pas à se calmer. Le manque d’alcool jouait aussi. Il n’avait pas touché à sa bouteille de whisky depuis presque deux semaines, et la tentation était bien forte ce soir. Incapable de parler, il attrapa son portable sur la table de chevet et envoya un message à Kate. Il ne pouvait pas l’appeler, il en était incapable.

 

Viens. Si tu es réveillée, viens. J’ai besoin de toi. R.

 

Il resta bref et ne lui parla pas de ce qui se passait. Rick se leva du lit et manqua de tomber. Ses jambes ne le portaient plus, sa gorge était sèche, une boule s’était formée au niveau de son ventre. Il avait toujours les images de sa mère en tête, elles ne voulaient plus partir. Il alla se réfugier dans la salle de bains, sous la douche. Il avait oublié son portable et n’avait donc aucune nouvelle de Kate. Il ignorait si elle avait vu son message. Il ignorait si elle venait. Tout ce qu’il savait, c’est qu’il n’était pas près de se calmer. À deux doigts de boire un verre de whisky, il pensa à Alexis pour résister à la tentation. Ses mains tremblaient, ses jambes faisaient de même. Ses pensées se mélangeaient, l’embrouillaient. Il laissa l’eau couler sur lui, tremper ses vêtements. Entièrement réveillé, il réalisa une nouvelle fois que sa mère n’était plus là. Brisé, il se mit à pleurer. En colère, il frappa dans le mur de la douche. Son poing était ensanglanté, mais il continua de frapper.

 

- « Rick ! Arrête ça maintenant ! Rick, eh ! »

 

Kate attrapa son poignet pour l’empêcher de frapper dans le mur. Sans point était ensanglanté, il risquait d’avoir des marques pendant plusieurs semaines. Toujours aussi paniqué, Kate était incapable de le faire parler. La brunette se déshabilla et termina en débardeur et culotte sous la douche avec Rick. Il ne pouvait pas s’en rendre compte, il voyait le corps de sa mère devant lui. Kate attrapa ses mains dans les siennes et tenta une première fois de le calmer.

 

- « Rick, regarde-moi. Concentre-toi sur moi et ne pense plus à rien. Je suis là maintenant. Je suis là. »

 

Kate lui murmurait des paroles rassurantes, des paroles réconfortantes. C’est ce dont il avait besoin, mais elle avait bien peur que ce ne soit plus suffisant. Elle alla s’asseoir à côté de lui et l’allongea sur le sol. Rick posa sa tête sur les genoux de la jeune femme. Elle passa une main dans ses cheveux, frotta l’autre dans son dos, sur son bras.

 

- « Je suis là Rick. Je ne vais nulle part. je reste avec toi, tout finira par s’arranger. Tout ira bien. Je te le promets. »

 

Rick s’agrippa au débardeur de Kate et ferma les yeux. Il se concentra sur elle, sur ses paroles, sur son toucher. Une fois de plus, elle était venue en pleine nuit pour le calmer. Une fois de plus, elle y était arrivée.

 

- « Tu revoir Alexis le week-end prochain, et nous allons passer une journée géniale tous les trois. Tu vas encore la faire sourire et la faire rire comme tu le fais si bien. Et tu vas me faire sourire moi aussi, parce que tu es la seule personne capable de le faire aussi bien. J’aimerais faire la même chose pour toi, j’aimerais t’aider plus, j’aimerais…

-C’est parfait ; la coupa Rick. Tu es parfaite. »

 

Kate se pencha sur lui et l’embrassa sur le front. Elle attendit que Rick soit complètement calmé avant de l’aider à se relever. Elle le regarda un moment dans les yeux avant de caresser sa joue.

 

- « Tu veux que je reste ici cette nuit ?

-En fait, je pensais… je veux partir d’ici. Est-ce que… est-ce que je peux…

-Tu peux passer la nuit chez moi. Même plus d’une nuit si tu veux. Change-toi, et bois un bon verre d’eau avant.

-Tu es trempée. Je suis désolé ; s’excusa Rick. Je vais te prêter un de mes t-shirts. Et… un boxer. »

 

Rick remarqua seulement maintenant que Kate ne portait qu’une culotte en bas. Il tenta de montrer que ça ne faisait rien, mais Kate avait vu dans son regard qu’il était tout chamboulé. Tous les deux sortirent de la douche. Kate se sécha avec une grande serviette et prit le t-shirt et le boxer que Rick lui tendait. Ce dernier se changea complètement et prépara un sac avec des affaires de rechange pour aller chez Kate. Une fois prêts, ils quittèrent le loft pour aller à l’appartement de Kate. Rick resta silencieux durant le trajet. Kate l’aida à se débarrasser de sa veste en arrivant. Elle l’installa dans le canapé avant d’aller dans la cuisine lui préparer un chocolat chaud. Elle s’en prépara un par la même occasion. Tous les deux dégustèrent leur chocolat en silence. Rick était tout pâle. Kate débarrassa leurs tasses avant de le rejoindre.

 

- « Viens, c’est l’heure d’aller dormir ; lui dit Kate en lui prenant la main.

-Mais je… tu… le canapé…

-Tu dors avec moi ; le coupa Kate. »

 

Kate lui offrit un petit sourire avant de marcher en direction de sa chambre. Elle laissa Rick se changer là pendant qu’elle se changeait dans la salle de bains juste à côté. Rick se glissa timidement sous les draps. Kate le rejoignit rapidement. C’était la toute première fois qu’ils dormaient dans le même lit. Du moins, dans la réalité. Dans leurs rêves, c’était déjà arrivé. Kate éteignit la lampe de chevet avant de se tourner vers Rick.

 

- « Tu peux bouger, je ne vais pas te manger ; murmura Kate en riant.

-Si je bouge, je vais sûrement… me blottir contre toi et ne plus te lâcher ; répondit Rick timidement, et gêné.

-Alors viens par là. »

 

Rick se rapprocha de Kate. La jeune femme entremêla leurs jambes lorsqu’il fut assez proche. Elle passa un bras autour de lui et sentit ses cheveux chatouiller son cou.

 

- « Je t’avais prévenu ; marmonna Rick dans son cou.

-Et je t’ai dit de venir. J’aime bien être comme ça ; avoua Kate en passant une main dans ses cheveux.

-Merci. Merci pour tout.

-Toujours. »

 

Kate déposa un baiser sur son front. Elle savait que dormir avec lui était une barrière à ne pas franchir, pas pour le moment. Et pourtant, elle l’avait quand même attiré avec lui. Mais est-ce qu’elle le regrettait ? Pas du tout. Si ça pouvait aider Rick à enfin se reposer, elle le referait sans hésiter.

Retour à l'accueil