Petit chapitre calme avant la première (petite) tempête! ;) -M

 

Kate travaillait tard ces derniers temps, Rick passait ses soirées tout seul. Il détestait rester seul au loft, ou dans l’appartement de Kate – la plupart du temps – et s’occuper en attendant qu’elle revienne. Ce dernier, pour faire passer le temps, avait pris son ordinateur chez Kate pour avancer dans sa nouvelle histoire. Et le personnage principal ressemblait étrangement à Kate. Cependant, il ne lui avait pas parlé de cette histoire, il préférait bien travailler dessus et lui montrer une fois qu’elle serait terminée. Avoir son avis comptait beaucoup pour lui, il ne voulait pas le négliger. Plongée dans son écriture, il n’entendit pas la porte d’entrée claquer. Kate marcha discrètement jusqu’au canapé et vint se placer derrière lui. Elle mit ses deux mains devant les deux yeux de son ami pour le taquiner.

 

- « Qui c’est ? demanda-t-elle.

-La plus belle femme du monde ? 

-Je n’irai pas jusque-là, mais c’est adorable ; répondit Kate en passant par-dessus le canapé.

-Je ne mens pas. Tu es la plus belle femme du monde. »

 

Kate baissa la tête pour masquer ses joues rouges, et le fait qu’elle se mordait la lèvre. Elle tourna la tête quelques secondes plus tard pour venir déposer un baiser sur sa joue.

 

- « Je vais aller prendre ma douche. Tu peux commander à manger pendant ce temps si tu veux ; lui dit Kate en se dirigeant vers la salle de bains.

-Italien ou chinois ?

-Surprend-moi. »

 

Kate lui fit un clin d’œil avant de disparaître dans le couloir, puis dans la salle de bains.  Rick, pendant ce temps-là, appela le livreur italien pour commander leur dîner. C’est alors qu’il remarqua l’heure. 23h30, et Kate venait de rentrer. Elle devait être exténuée. Il avait l’espoir de regarder un film ce soir, et d’en profiter pour l’attirer dans ses bras, mais il devrait encore attendre une journée pour ça.

 

Une fois qu’il eut passé la commande, Rick reprit son récit là où il s’était arrêté. C’est alors qu’il entendit l’eau de la douche couler. Et des images de Kate plus qu’intéressantes envahirent son esprit. Mais ces images l’empêchaient de se concentrer. Techniquement, ils avaient déjà pris une douche ensemble, mais ils étaient restés habillés. Kate était venue le voir à plusieurs reprises en pleine nuit alors qu’il faisait une crise. Et à chaque fois, il était trempé sous la douche. La dernière fois que c’était arrivé, Kate s’était presque entièrement déshabillée. Elle ne portait que son soutien-gorge, sa culotte et un débardeur. Et trop paniqué pour le remarquer, Rick ne l’avait vu qu’à la fin, juste avant qu’elle ne se change pour enfiler l’un de ses t-shirts. Il était incapable de dire s’il préférait la voir à moitié déshabillée, ou portant son t-shirt. Une chose était sûre, elle ne le laissait pas indifférent.

 

Le jeune homme tenta de se concentrer, mais ce n’était pas gagné. Kate envahissait son esprit, même lorsqu’elle n’était pas là il ne pensait qu’à elle. Jamais il n’aurait imaginé tout ça en la rencontrant, jamais il n’aurait pensé qu’elle aurait fait tant de choses pour lui. Et pourtant, elle avait changé sa vie.

 

- « À quoi est-ce que tu penses ? »

 

La voix de Kate le sortit de ses pensées. Il ne l’avait pas entendue arriver. Il tourna la tête pour la regarder. Ses cheveux étaient mouillés et tombaient sur ses épaules. Elle portait un pyjama blanc avec des petits dessins de vélos dessus. Rick craquait complètement pour elle.

 

- « Je ne pense pas à toi, si tu te poses la question ; répondit ce dernier pour la taquiner.

-Tu sais que je peux très bien te mettre à la porte.

-Tu n’oserais pas.

-Oh crois-moi, je pourrais le faire. »

 

Rick soutint son regard, sans broncher. Kate tenta de faire la même chose, mais elle était incapable de rester sérieux en le regardant. Son visage d’ange la faisait toujours craquer.

 

- « Tu m’agaces ; pesta Kate en se laissant tomber sur le canapé.

-Moi aussi je t’ai… »

 

Rick s’arrêta tout de suite quand il remarqua ce qu’il allait dire. Il savait que tout le monde disait cette expression pour plaisanter, que ça ne voulait rien dire, mais il ne voulait pas lui dire comme ça pour la première fois. Une fois de plus, Rick se perdit dans ses pensées alors que Kate était juste à côté. Il était en train d’imaginer le moment où il lui dirait ce qu’il ressent. Tout était arrivé beaucoup trop vite, il ne savait plus quoi lui dire.

 

- « Rick ? Tu es toujours avec moi ?

-Oui… oui je suis là. Désolé je réfléchissais.

-Tu es mignon quand tu es en pleine réflexion. »

 

Kate avait son coude qui reposait sur le dossier du canapé, qui lui servait également d’appui-tête. Elle souriait. Il aimait tellement son sourire. Il pourrait le regarder des heures sans jamais s’en lasser. Il luttait pour ne pas l’embrasser, mais elle ne lui facilitait pas la tâche. Son regard se posa sur ses lèvres le temps de quelques secondes. C’était suffisant pour que Kate comprenne ce qu’il avait en tête. Ensemble, ils rapprochèrent lentement leurs visages l’un de l’autre, jusqu’à ce que… Ding dong. La sonnette retentit. Kate pesta intérieurement avant de se lever pour aller ouvrir la porte. Elle paya l’addition avant de rejoindre Rick dans le salon. Ils ne parlèrent pas de ce qui venait de se passer. Ils firent comme si rien ne s’était passé. Rick sauvegarda son travail avant d’éteindre son ordinateur et profiter de sa soirée. Tous les deux déballèrent les sacs pour enfin dîner. L’horloge affichait minuit. Ils mangèrent rapidement tout en discutant. Rick aida Kate à tout débarrasser. Même si elle était fatiguée, Kate proposa de regarder un film avant d’aller dormir. Elle prépara tout ça et ramena des couvertures sur le canapé. Rick s’installa le premier et Kate vint s’allonger entre ses jambes. Elle mit les couvertures au-dessus d’eux avant de se blottir contre lui.

 

- « Tu es bien installée ? demanda Rick.

-Très bien. C’est parfait. »

 

Kate était tellement bien installée qu’elle s’endormit à peine vingt minutes après le début du film. Rick n’osa pas la réveiller, elle avait l’air de dormir paisiblement. Il tenta de se concentrer sur le film, mais la belle brunette qui dormait dans ses bras retenait toute son attention. Heureux, ce fut à son tour de rejoindre les bras de Morphée.

 

Kate se réveilla un peu plus tard dans la nuit. Elle sentit tout de suite qu’elle n’était pas dans son lit. Elle tourna la tête et vit le visage de Rick grâce à la lumière du lampadaire. Il avait une mèche de cheveux qui retombait sur son front, et il souriait dans son sommeil. Il rêvait sûrement. Et ce qu’elle ignorait, c’est que c’était d’elle qu’il rêvait.

Retour à l'accueil