Rick était ressorti du centre depuis deux semaines maintenant. Les médecins lui avaient conseillé de ne pas trop sortir au début. Il n’était sorti que pour aller parler au psychologue. Toute personne sortant de ce centre devait être suivie dans le premier mois qui suivait sa sortie. Et durant ces deux semaines, il n’avait pas appelé Kate. Il avait voulu le faire, et de nombreuses fois, mais il avait peur qu’elle lui raccroche au nez. Ou alors qu’elle ne prenne même pas la peine de décrocher. Si seulement il savait… c’était tout le contraire. Elle voulait de ses nouvelles, elle voulait savoir comment il se portait. Mais elle s’était fixé une règle : elle ne ferait pas le premier pas. Ce n’était pas une question de fierté, elle avait prouvé de nombreuses fois qu’avec Rick, elle se mettait à nue. C’était plutôt une question de comment ils avaient laissé les choses entre eux. Rick était celui qui avait fait une erreur, c’était à lui de revenir vers elle. Mais si tous les deux continuaient de penser ainsi, ils n’étaient pas prêts de se revoir.

 

Kate se rendait toujours au petit café où Rick avait pris l’habitude d’aller chercher le siens. Depuis qu’elle y avait goûté, elle avait du mal à boire un autre café. Elle adorait aussi quand Rick le lui préparait, et qu’il faisait un dessin au-dessus avec la crème. C’était gnangnan, mais elle adorait ça. En s’y rendant, elle espérait le croiser. Mais voilà des semaines qu’elle y allait, et aucune trace de Rick. Peut-être qu’il avait déménagé. Peut-être qu’il ne sortait plus de chez lui. Peut-être qu’il avait succombé. Kate se retira toutes ces mauvaises idées de la tête. Elle entra dans le café et se dirigea tout de suite au comptoir pour passer sa commande.

 

- « Tu prends toujours la même chose à ce que je vois. »

 

Kate ne se retourna pas. Elle n’avait pas besoin de le faire pour savoir qui se trouvait juste derrière elle. C’était lui. Il était là, juste derrière elle. Elle n’avait qu’à se retourner et elle le verrait. Alors c’est ce qu’elle fit, sans plus attendre.

 

- « Rick ; murmura-t-elle ? »

 

Il la regarda en souriant. Mais ce n’était pas un grand sourire, c’était plutôt un sourire peu confiant. Kate le regardait sans parler. Il avait l’air bien. Il avait perdu un peu de poids.

 

- « Je pensais te trouver ici. Je sais que tu adorais le café que je te rapportais.

-Tu… tu es venu ici juste pour me trouver ?

-En quelque sorte. Je n’osais pas t’appeler ou t’envoyer de message. J’avais peur que tu… que tu m’ignores. »

 

Il pensait vraiment cela ? Kate se rappela leur dernier soir passé ensemble, celui où elle lui avait ouvert son cœur plus qu’elle ne l’avait jamais fait.

 

- « On pourrait… s’installer à une table et discuter ? proposa Kate.

-Bien… bien sûr. Si tu as le temps.

-J’ai le temps ; acquiesça Kate en souriant. »

 

Tous les deux prirent place à une des tables du café. Rick était plus que soulagé. Elle acceptait de lui parler, et elle n’avait plus l’air si énervé qu’elle ne l’était. Ils s’installèrent face à face. Kate avait du mal à réaliser qu’il était devant elle. Voilà presque trois mois qu’ils ne s’étaient pas vus, et elle le voyait par hasard au café.

 

- « Tu as l’air d’aller… bien ; lança Kate.

-J’ai suivi tes conseils. Et je… je me suis servi de ce que tu as dit. »

 

Kate était perdue. Elle ne savait pas ce qu’il voulait dire par là. Elle le vit chercher quelque chose dans la poche de son jean. C’était un petit porte-clés. Un éléphant. L’animal préféré de sa fille, mais aussi celui de Kate. Il l’avait acheté en sortant du centre, et depuis ce jour, il l’avait tout le temps avec lui.

 

- « Trois mois la semaine prochaine ; dit ce dernier. Je suis allé dans un centre pour me faire aider.

-Vrai… vraiment ? Rick, c’est génial. Je suis vraiment heureuse pour toi. Vraiment.

-C’est grâce à toi ; répondit ce dernier. Je ne l’aurais jamais sans toi. Sans ton aide. Tout ce que tu m’as dit ce soir-là, ça a déclenché quelque chose chez moi. Tout ce que tu avais dit, ça résonne encore dans ma tête. Une chose en particulier. »

 

Kate n’avait pas besoin de lui demande de quoi il s’agissait. Elle savait que c’était ce qu’elle lui avait dit concernant ses sentiments. « Je suis amoureuse de toi », « je t’aime ». Elle lui avait ouvert son cœur ce soir-là.

 

- « Je ne pouvais pas perdre Alexis, je ne pouvais pas te perdre toi. Alors je suis allé dans ce centre. J’ai prévenu Alexis, je lui ai dit que je faisais ça pour elle et pour toi. Je l’ai revue la semaine dernière, c’était magique. Elle a demandé après toi.

-Qu’est-ce que tu lui as dit ?

-Que nous nous étions disputés. Et que je ne savais pas si elle pourrait te revoir bientôt. Je n’ai pas osé lui dire qu’elle ne te reverrait peut-être jamais. »

 

Rick baissa la tête. Le cœur de Kate se brisa. Elle avança sa main sur la table et la posa sur celle de Rick avant d’en caresser le dos.

 

- « Je sais que j’y suis allée fort ce soir-là. J’avais beau dire que c’était terminé, je n’avais pas envie que ce soit la fin. Pas quand nous avions encore tant de choses à vivre tous les deux.

-Tu vois quelqu’un ? demanda soudainement Rick.

-Non. Je t’attendais toi. »

 

Rick releva enfin la tête. Il croisa son regard. Elle souriait.

 

- « Alors on pourra… on pourra se revoir ?

-Bien sûr que l’on pourra, Rick. Je ne pourrais pas t’oublier et passer à autre chose. Même si je le voulais, je ne pourrais pas. Et je n’en ai pas envie. »

 

Rick plaça son autre main sur celle de Kate. Ils se sourirent mutuellement. Tous les deux étaient heureux de s’être retrouvés après tout ce temps. Malheureusement, le portable de Kate interrompt ce moment entre eux. C’était une nouvelle enquête. Elle devait le laisser, mais elle n’en avait pas envie.

 

- « Je dois y aller. Le devoir m’appelle.

-Va arrêter les méchants. »

 

Tous les deux se levèrent. Rick l’accompagna jusqu’à sa voiture garée de l’autre côté de la rue. Ils étaient timides, comme si c’était la toute première fois qu’ils se voyaient.

 

- « Je t’appellerai ; lui promit Kate.

-J’attendrai ton appel avec impatience, Kate. »

 

Ils se regardèrent quelques secondes. Personne ne parla, ne bougea. Ils ne faisaient que se regarder. Puis, soudain, Kate fit un pas timide vers Rick et vint l’embrasser sur la joue. Elle s’éloigna et le regarda. Elle avait certainement rougi. Elle le sentait. Rick se pencha vers elle et déposa un baiser sur sa joue à son tour.

 

- « À bientôt, Kate. Et fais attention à toi sur le terrain.

-Je fais attention, promis. À très bientôt, Rick. »

 

Kate monta dans sa voiture. Rick referma sa portière. Elle lui fit signe une dernière fois avant de démarrer la voiture et s’en aller. Rick la regarda s’en aller. Il souriait. Ce n’était pas terminé.

Retour à l'accueil