Après l’explosion de son appartement durant l’enquête, Kate avait passé une nuit entière au poste. Incapable de dormir, elle avait travaillé toute la nuit sur l’enquête pour trouver de nouvelles pistes. Le tueur en série qui cherchait à la tuer était doué, elle ne pouvait pas la nier. Mais si elle continuait d’avoir un train de retard à chaque fois, elle finirait par y passer.

 

Castle s’en voulait. Il était l’auteur de la série de Nikki Heat. C’était à cause de lui que Kate était en danger. Kate avait beau lui répéter que ce n’était pas le cas, il se sentait toujours coupable. Et maintenant, elle n’avait plus d’endroit où vivre. Montgomery était sur le point de la renvoyer chez elle et lui retirer l’enquête. Elle avait tout perdu en une journée. Sauf son partenaire. Castle, lui, ne la quitterait jamais. Et d’ailleurs, maintenant que Kate n’avait plus d’appartement, il serait plus qu’heureux de l’accueillir au loft le temps qu’elle en retrouve un autre. Et même si Kate avait refusé son offre au départ, elle avait fini par accepter de le suivre. Et se retrouver au loft en compagnie de son partenaire ne pourrait que la rassurer. Elle n’avait pas passé une bonne nuit de sommeil depuis des jours, et même si elle ne dormirait pas beaucoup cette nuit non plus, elle se sentirait plus en sécurité.

 

Les deux partenaires rentrèrent tard au loft. Kate n’avait pas faim, mais l’écrivain commanda à manger et la força à manger quelque chose. Elle ne dormait pas, alors si en plus elle ne mangeait pas, elle ne tiendrait jamais le lendemain. Tous les deux s’installèrent sur la table basse du salon et mangèrent ce que Castle avait commandé.

 

- « Si vous avez besoin de parler, vous savez que je suis là pour vous écouter ; lui dit l’écrivain.

-Je vous remercie Castle mais je préfère oublier. Au moins pour quelques heures. »

 

La brunette termina rapidement de manger et débarrassa la table avant d’aller à l’étage sans adresser un mot de plus à son partenaire. Ce dernier la regarda partir sans rien faire, sans rien dire. Il savait que, quoi qu’il fasse, elle ne se retournerait pas. Elle était chamboulée, et elle n’avait pas besoin de l’être plus à cause de lui. Alors, pour une fois, il la laissa partir au lieu de la rattraper. Mais il le fit à contrecœur. Si ça ne tenait qu’à lui, il l’aurait rattrapé avant de l’attirer dans ses bras et la serrer contre lui. Pour se changer les idées, il débarrassa ce qui restait sur la table avant d’aller s’installer sur sa chaise de bureau et écrire. Avec tout ce qui se passait ces derniers temps, il avait besoin de retranscrire ses émotions sur le papier. Ou, dans son cas, sur l’ordinateur.

 

Mais au bout d’une heure, il ne parvenait toujours pas écrire. Pas une seule phrase n’apparaissait sur la page qu’il avait ouverte. Il pensait à Kate, et rien d’autre. Bien trop inquiet pour elle, il décida de monter pour aller voir si elle dormait. Il monta discrètement les marches avant d’arriver devant la porte de la chambre. Elle était fermée. Il l’ouvrit et passa sa tête pour voir si elle dormait.

 

- « Castle ? C’est vous ?

-Oui… c’est moi. Vous ne dormez pas ?

-Arrive pas ; marmonna la jeune femme.

-Vous voulez… vous voulez quelque chose ?

-Non. Je veux… je veux simplement dormir ; répondit Kate.

-Dans ce cas… je vais vous laisser. Bonne nuit Kate. »

 

La brunette avait la tête blottie contre l’oreiller, elle entendait à peine ce qu’il lui disait. Elle fit l’effort de relever la tête pour lui demander de s’approcher.

 

- « Venez ; lui dit doucement la jeune femme.

-D’a… d’accord. »

 

Castle entra dans la chambre de la brunette sans refermer la porte derrière lui. il s’approcha du lit, baissa la tête quand il arriva au niveau de Kate.

 

- « J’étais venu voir si ça allait. Et si… vous dormiez. Je n’ai pas eu l’occasion de vous souhaiter une bonne nuit tout à l’heure alors… bonne nuit. »

 

Castle avait à peine fini de parler qu’il fit demi-tour sur lui-même pour quitter la chambre de sa partenaire. Mais Kate le retint en lui disant quelque chose. Quelque chose de plutôt… intéressant.

 

- « Je n’ai pas le droit à un baiser en plus ? Un baiser de bonne nuit ?

-Un… un baiser de bonne nuit ? répéta ce dernier.

-Oui, Castle. Un baiser. »

 

L’écrivain fit une nouvelle fois demi-tour pour revenir à côté de Kate. il se mit accroupi et déposa un baiser sur son front.

 

- « Pas sur le front, Castle. »

 

Il se pencha une nouvelle fois vers elle pour l’embrasser sur la joue.

 

- « Rick… pas sur le front, sur le nez ou sur la joue. Un baiser, un vrai. »

 

Castle était incapable de dire s’il était en train de rêver ou si sa partenaire venait réellement de lui réclamer un baiser. S’il rêvait vraiment, il le saurait bien vite en prenant une balle entre les deux yeux. Alors, pour la dernière fois, il se pencha et vint déposer ses lèvres sur les siennes. Kate leva sa main et vint la placer sur sa joue avant de la caresser doucement.

 

- « Bonne nuit Kate. Faites de beaux rêves.

-Bonne nuit Castle. »

 

Castle lui vola un chaste baiser avant de se relever et sortir de la chambre. Il referma la porte derrière lui et se dirigea vers les escaliers, le sourire aux lèvres. Maintenant il était prêt pour écrire des pages entières.

Retour à l'accueil