Castle avait eu une offre plus qu’intéressant pour écrire trois bouquins sur le plus grand espion anglais, Bond. Mais s’il acceptait cette offre, il devrait faire ses adieux à Nikki Heat pour de bon. Et il serait également obligé de déménager à Londres pendant un petit moment. Kate n’était pas au courant de cette offre, elle pensait que ce dernier continuerait de la suivre comme son ombre pour écrire un deuxième bouquin. Et état donné qu’elle était énervée qu’il ne lui ait pas parlé de ce second livre, elle lui montrait que le commissariat pouvait se passer de sa présence. Depuis le début de leur partenariat, et surtout durant les premiers mois, la jeune femme avait eu du mal à s’habituer à la présence de l’écrivain. Mais, au fil du temps, elle s’y était habituée. Et elle ne lui montrerait pas, mais son possible départ pourrait bien la toucher plus qu’elle ne le faisait paraître. En évoquant le sujet d’un deuxième livre sur Nikki, Kate avait alors appris que son partenaire avait l’intention d’accepter cette fameuse offre pour Bond. Et si Castle ne l’avait pas remarqué, le visage de Kate s’était immédiatement fermé. C’était donc leur dernière enquête, même si ni l’un ni l’autre ne voulait que ça le soit. Mais toute bonne chose a une fin.

 

Castle n’avait pas l’intention de s’en aller sans avoir tenté quelque chose. Alors, pour mettre fin à ce partenariat, il avait décidé d’inviter Kate à dîner. Il n’était pas certain qu’elle accepterait, mais il voulait tout de même essayer. Alors quand ils descendirent les escaliers après avoir résolu cette enquête et qu’ils s’apprêtaient à se dire au revoir, il se lança. Ce dernier avait tendu sa main à Kate et la brunette lui avait tendu la sienne en retour.

 

- « Dînez avec moi ce soir ; lui dit Castle.

-Je vous demande pardon ?

-Je ne veux pas… je veux bien faire les choses avant mon départ. Et je ne veux pas partir avec des regrets alors… venez dîner avec moi.

-D’accord ; lui répondit Kate.

-D’accord ?

-Je vais dîner avec vous ce soir. Mais je dois d’abord passer chez moi pour me changer.

-Je passe vous prendre vers 20h.

-Parfait. À tout à l’heure, Castle. »

 

Les deux partenaires partirent chacun de leur côté. Castle repartit chez lui en taxi, Kate au poste pour remplir les derniers papiers. Et, après ça, elle retournerait chez elle pour prendre une douche et se changer. Elle ne savait pas ce que son partenaire avait en tête, mais elle décida de faire une folie. Elle mit une robe qui la mettait bien en valeur pour lui montrer ce qu’il louperait s’il partait pour de vrai. Elle n’en avait pas fini avec lui, mais Kate avait le don de réaliser certaines choses trop tard.

 

La brunette se souvint de l’état dans lequel était Castle en la voyant à la soirée de lancement de son dernier livre. La robe bleue lui avait énormément plu. Alors pour leur dîner, elle décida de la porter. Elle se maquilla avant de se détacher les cheveux. Elle regarda sa montre. Castle ne devrait pas tarder. Elle attendit – impatiemment – dans son salon que ce dernier arrive. Et quand on frappa à sa porte, elle respira un grand coup avant d’aller ouvrir. Elle ne fut pas déçue de la réaction de l’écrivain quand il la vit dans cette tenue. Elle esquissa même un petit sourire avant de rougir.

 

- « Vous êtes… vraiment très jolie ; parvint à articuler ce dernier.

-J’ai bien vu qu’elle vous avait plu alors j’ai décidé de la remettre.

-Très… très bon choix. Vous êtes prête ?

-Je vous suis. »

 

Kate attrapa son sac savant de fermer la porte derrière elle et suivre son partenaire. Même dans la voiture, elle sentait son regard sur elle. La brunette esquissa un petit sourire de victoire. Il n’était peut-être pas trop tard.

 

En arrivant au restaurant, un serveur mena les deux partenaires à leur table. Castle débarrassa Kate de sa veste avant de la laisser s’asseoir. Et tout de suite, Kate entra dans le vif du sujet.

 

- « Vous avez hâte d’écrire sur Bond ?

-Oui et non ; répondit ce dernier. J’aurais voulu explorer Nikki Heat un peu plus. »

 

Alors pourquoi ne pas rester ? Malheureusement, Kate n’avait pas le courage de lui demander.

 

- « Nikki et Jameson auraient pu vivre une belle histoire. »

 

Kate ne savait pas si elle disait ça pour son personnage de fiction ou pour elle-même. Et Castle avait lui aussi un doute.

 

- « Vous croyez ? Nikki est plutôt du genre à tout garder pour elle. Elle ne parle pas beaucoup de ce qu’elle… ressent.

-Elle est capable de travailler là-dessus. Il lui faut peut-être… un élément déclencheur pour lui faire réaliser qu’elle tient énormément à lui. Plus qu’elle ne veut l’admettre. »

 

Ni l’un ni l’autre ne savait s’ils parlaient toujours de la fiction ou de leur situation. Et ils n’évoquèrent plus ce sujet avant la fin du dîner. La soirée était passée beaucoup trop vite à leur goût, mais ils ne pouvaient rien y faire. Castle raccompagna Kate chez elle. La brunette l’invita à monter pour boire un café. Ils s’installèrent côte à côte au comptoir de la cuisine. Castle n’arrêtait pas de se tourner vers Kate mais il restait silencieux. Elle voyait qu’il mourrait d’envie de dire quelque chose.

 

- « Si vous avez quelque chose à dire… dites-le, Castle. Nous n’avons plus beaucoup de temps maintenant. »

 

Ce dernier la surprit en se jetant sur ses lèvres. Il attrapa son visage entre ses mains et approfondit le baiser. Kate entrouvrit la bouche quand sa langue chatouilla ses lèvres. Elle n’allait pas lutter, elle ne voulait plus. À bout de souffle, ils se séparèrent.

 

- « Je pourrais vous aimer Kate, j’en suis persuadé ; murmura l’écrivain. J’ai envie… j’ai envie de vous embrasser, vous tenir la main… je veux que vous soyez plus qu’une partenaire. Je veux que vous soyez… ma petite amie.

-Alors pourquoi vouloir partir si vous voulez tout ça ? Expliquez-moi.

-Je n’ai pas signé l’accord pour Bond. Rien n’est officiel, je suis toujours votre partenaire.

-Alors ne signez pas. Ne signez rien. Restez avec moi. »

 

Cette fois, c’est Kate qui l’embrassa. Elle caressa sa joue avant de se lever du tabouret et se presser contre lui.

 

- « Je pourrais t’aimer aussi, Rick. »

Retour à l'accueil