Kate n’arrêtait pas de penser à ce baiser échangé dans cette fameuse ruelle sombre avec son partenaire. Pour sauver leurs deux collègues et amis, la brunette avait demandé à Castle de réfléchir et trouver une idée – même stupide – pour leur permettre de détourner l’attention du garde à l’entrée. Ce dernier avait alors proposé de se faire passer pour une jeune couple ayant un peu bu. Ils s’étaient alors avancés dans l’allée, le bras de Castle enroulé autour des épaules de la jeune femme.

 

-«Il n’y croit pas Castle ; murmura-t-elle en riant. »

 

L’écrivain resta concentré sur leur tâche pour ne pas gâcher leur couverture. Kate, elle, opta pour quelque chose de totalement différent. Elle mit sa main sur sa taille pour sortir son arme et lui tirer dessus pour l’immobiliser. Castle lui attrapa la main avant qu’elle ne puisse sortir son arme. L’écrivain posa ensuite ses deux mains sur le visage de la brunette. Kate en eut le souffle coupé, elle ne s’y attendait pas. Et elle ne s’attendait pas non plus à ce qui allait suivre. Castle se pencha lentement vers elle et captura ses lèvres. Kate ne se recula pas, du moins pas tout de suite. Elle savoura le baiser avant de se reculer et enfin regarder son partenaire. Elle jeta un léger coup d’œil du côté du garde avant de capturer les lèvres de son partenaire à son tour. Mais cette fois, le baiser ne fut pas chaste. Bien au contraire, tous les deux en oublièrent presque la raison pour laquelle ils s’embrassaient. Kate avait ses mains dans les cheveux de son partenaire. Elle gémit quand ce dernier chatouilla sa lèvre avec sa langue. Elle oublia l’existence de son petit ami, comme elle le faisait souvent lorsque Castle était à ses côtés. Mais ce baiser, ils n’en n’avaient pas parlé. Kate était venue refaire le bandage de l’écrivain à l’arrière de l’ambulance. Elle l’avait remercié de l’avoir protégée – une fois de plus. Il lui avait dit qu’il le ferait toujours – une fois de plus. Mais aucun d’entre eux n’avait mentionné le jeu. Ils étaient rentrés chez eux chacun de leur côté après être passé au commissariat, et c’était tout. Du moins, c’est ce que Kate pensait.

 

La brunette était confortablement installée dans son lit en train de lire un livre – écrit par son partenaire – lorsque l’on vint frapper à sa porte. Elle posa le livre avant de se lever du lit et aller ouvrir. Il s’agissait de son partenaire. Ce dernier n’attendit pas qu’elle lui donne l’autorisation pour pénétrer à l’intérieur de son appartement.

 

-«Qu’est-ce qui vous amène chez moi au beau milieu de la nuit Castle ?

-Je pense que vous savez très bien ce qui m’amène ici. »

 

Le baiser, pensa Kate. Elle savait qu’il venait pour en parler.

 

-«Osez me dire que vous n’y avez pas pensé une seule fois depuis que c’est arrivé ; relança l’écrivain.

-Castle… ce n’est pas le moment.

-Ce n’est jamais le moment quand il s’agit de discuter de ce qui se passe entre nous. »

 

Sur ce point-là, il n’avait pas tout à fait tort.

 

-«Castle… il est tard et la journée a été longue et éprouvante et…

-Arrêtez de toujours trouver des excuses ; la coupa l’écrivain. Vous y pensez vous aussi, et c’est pour ça que vous cherchez à vous échapper dès que je lance ce sujet.

-Rick… 

-Dites-moi que vous n’y pensez pas si c’est vraiment le cas. Regardez-moi dans les yeux et dites-le. »

 

Kate restait silencieuse. Elle le regardait dans les yeux mais ne prononçait pas le moindre son ou mot. Castle s’approcha lentement d’elle et ne semblait plus s’arrêter. Il n’était qu’à quelques centimètres d’elle et avançait toujours. Cependant, Kate ne reculait pas. Elle regarda ses lèvres le temps de quelques secondes et repensa à leur baiser. Elle y pensait – elle n’arrêtait pas d’y penser – et elle ne pouvait pas affirmer le contraire.

 

-«J’ai… j’ai un petit ami ; parvint-elle à articuler.

-Alors pourquoi est-ce que vous ne me repoussez pas ? »

 

Elle n’avait aucune envie de le repousser. Bien au contraire, elle voulait mettre fin à la distance qui était entre eux. Mais ça ne serait pas juste vis-à-vis de Josh. Elle devait d’abord rompre avant de vouloir commencer une histoire avec Castle.

 

-«Je ne veux pas tromper, Castle. Mais je… je ne nie pas le fait que j’ai pensé à ce qui s’est passé dans cette allée. Laissez-moi parler à Josh et… après ça… on pourra reprendre là où les choses se sont arrêtées. »

 

Kate le vit s’avancer vers elle un peu plus. Elle mentirait si elle disait qu’elle n’avait pas envie de l’embrasser, mais elle ne voulait pas tromper. La brunette ferma les yeux et sentit ses lèvres déposer un baiser sur son front. Il se recula et lui offrit un sourire avant de retourner vers la porte d’entrée.

 

-«Bonne nuit Kate. »

 

Elle n’eut pas le temps de lui souhaiter une bonne nuit en retour qu’il avait déjà refermé la porte. Maintenant, elle devait rompre avec Josh. Et après ça, elle pourrait se jeter dans les bras de son partenaire. Si elle était honnête, c’était la seule chose qu’elle avait envie de faire.

 

Quelques jours plus tard, Kate était enfin libérée. Elle avait rompu avec Josh une bonne fois pour toutes et avait donc mis fin à leur histoire – histoire qui n’avait peut-être jamais commencé. Et maintenant qu’elle était seule, elle pourrait discuter avec Castle. Enfin, « discuter ». En quittant le commissariat, elle prit directement la route pour aller au loft. Elle espérait vraiment que son partenaire soit seul, et non avec sa fille ou sa mère. Aujourd’hui, elle ne voulait pas passer par quatre chemins. Elle en avait fini avec ça. Kate trouva facilement une place en bas de l’immeuble de son partenaire. Elle monta les marches par deux et arriva rapidement devant la porte de ce dernier. Elle respira un grand coup avant de frapper. Elle entendit les bruits de pas se rapprocher de plus en plus jusqu’à ce que la porte s’ouvre.

 

-«Kate ? Qu’est-ce qui vous amène ?

-Martha et Alexis sont là ? demanda la brunette.

-Toutes les deux sorties, pourquoi ? 

-Parfait. 

-Kate, qu’est-ce que vous… »

 

Castle n’eut pas le temps de finir sa phrase, la jeune femme en étouffa les derniers mots quand elle posa ses lèvres sur les siennes. Castle en fut même surpris et perdit son équilibre un instant. Mais il le retrouva rapidement avant de poser ses mains sur la taille de sa partenaire. Kate, elle, avait ses deux mains sur les joues de ce dernier. Quand ils se reculèrent, Kate alla coller son front contre celui de l’écrivain.

 

-«J’en conclus que vous avez discuté avec Josh ; murmura ce dernier.

-C’est ça. Je suis tout à toi.

-Je crois que mon plus grand rêve vient de se réaliser. »

 

Kate leva les yeux au ciel mais rit malgré tout. Sans plus attendre, elle attira le visage de son partenaire au siens et captura ses lèvres. Eux aussi devaient discuter, mais pour le moment, ils avaient trouvé une autre activité.

Retour à l'accueil