Vous vouliez une suite? La voici... -M

 

Castle était rentré tardivement chez lui après avoir écouté le conseil que sa mère lui avait donné. Kate ne lui avait pas proposé de rester, et il comprenait. Mais cela ne l’avait pas empêché de l’inviter à dîner pour leur premier vrai rendez-vous. À la fin de la semaine, les deux partenaires sortiraient pour aller dîner en tête à tête dans l’un des restaurants les plus romantiques de New York. Et qui dit dîner romantique dit tenue plus habillée, et Kate devait absolument trouver une robe qui ferait craquer Castle (et elle savait à quel point ce ne serait pas compliqué).

 

Le lendemain de la soirée qu’il avait passé avec Kate, l’écrivain eut le droit à un interrogatoire de la part de sa mère et sa fille. Dès le réveil, les deux rouquines commencèrent à lui poser des tas de questions. Et s’il voulait d’abord garder ce qui s’était passé rien que pour lui, les deux femmes ne lui laissèrent pas le choix que de dire ce qui s’était réellement passé.

 

-«Alors ? Tu as écouté ce que Grand-mère t’a dit ?

-Mais… comment est-ce que tu es au courant de ça toi déjà ? demanda l’écrivain, perdu.

-C’est elle qui me l’a dit voyons. Dis-nous ce qui s’est passé. »

 

Castle savait que ni l’une ni l’autre ne lâcherait le morceau alors il n’avait plus qu’à leur raconter ce qui s’était passé, en passant certains détails.

 

-«J’ai écouté ce que tu as dit Mère, et je l’ai embrassée.

-Et je suppose qu’elle a bien réagi puisque tu es vivant et en un seul morceau ; répondit Alexis.

-Elle a très bien réagi. C’est pour ça que nous allons dîner ensemble vendredi soir.

-Tu veux qu’on te laisse l’appartement ? demanda Martha. »

 

Castle savait très bien ce que sa mère sous-entendait, et Alexis était beaucoup trop jeune pour assister à ce genre de conversation.

 

-«Je peux aller dormir chez Paige, si tu veux. Histoire de vous laisser tous les deux. »

 

Visiblement, la rouquine n’était pas si gênée que ça puisqu’elle en rajouta une couche.

 

-«Pourquoi est-ce que vous pensez que l’on va… je ne sais même pas pourquoi je réponds à vos questions. Je dois me préparer pour aller au commissariat voir une certaine Mademoiselle Beckett. Si vous voulez bien m’excuser. »

 

Castle enfila rapidement sa veste et embarqua un pancake avec lui avant de quitter le loft pour ne plus avoir à répondre à des questions. Et en y repensant, il n’était pas vraiment contre le fait d’avoir le loft pour Kate et lui vendredi…

 

Pour le plus grand plaisir des deux partenaires, le vendredi arriva rapidement. Castle était en train de se préparer au loft avec l’aide de sa mère et Alexis qui partiraient un peu plus tard dans la soirée. Et alors qu’il était sur le point de s’en aller pour passer prendre sa partenaire, on frappa à la porte. Alexis alla l’ouvrir.

 

-«Papa, c’est pour toi ! »

 

L’écrivain sortit de son bureau et releva les yeux pour voir Kate dans l’entrée. Il s’arrêta instantanément et la dévisagea de la tête aux pieds. Il ne s’attendait pas à la voir ici puisqu’il était supposé aller la chercher avant d’aller au restaurant. Et Kate était d’autant plus gênée par la présence de Martha et Alexis dans la pièce. Castle s’approcha un peu plus d’elle avant de l’embrasser.

 

-«Ne sois pas si nerveuse ; lui murmura-t-il à l’oreille. D’accord ? »

 

Castle déposa un autre baiser sur son front avant de se reculer. Après avoir salué Alexis, Kate salua Martha.

 

-«Katherine, darling, vous êtes à couper le souffle !

-Merci beaucoup, Martha.

-Elle n’a pas tort sur ce point-là. »

 

Kate regarda son petit ami en souriant. Castle termina rapidement de se préparer afin qu’ils puissent partir et commencer leur soirée.

 

-«Logiquement, c’est à moi de passer te chercher.

-Il n’y a jamais eu aucune logique dans notre relation, Castle.

-Ce n’est pas faux. »

 

Castle s’installa sur le siège passager et indiqua la route à Kate pour se rendre au restaurant où ils allaient passer la soirée. Et Kate comprit que Castle n’avait pas réservé une table dans n’importe quel restaurant rien qu’en voyant la façade.

 

-«Wow Castle, tu as de l’espoir pour ce qui va se passer après le dîner en ayant réservé ici ?

-Je… ce n’est… je…

-Je te taquine ! Regarde qui est nerveux maintenant. »

 

Kate enroula son bras autour du sien et marcha à son niveau. Un serveur les emmena à leur table et leur donna la carte. Le dîner pouvait enfin commencer.

 

Kate se régala tout le long du repas, mais elle se sentait mal à l’idée de laisser Castle payer. Oui il l’avait invitée, mais en voyant les prix elle ne voulait pas le laisser payer l’addition. Elle avait beau insisté pour payer une partie, Castle ne lâcha jamais prise.

 

-«Lieutenant Beckett, voulez-vous boire un dernier café avant de rentrer ?

-Comment pourrais-je refuser ? »

 

La jeune femme trouva une place en bas de l’immeuble pour se garer avant de monter. Elle était appuyée sur le comptoir pendant que Castle préparait le café, donnant une vue plongeante à ce dernier. Et quand il se retourna, il en fit presque tomber les tasses ce qui fit rire Kate.

 

Tous les deux terminèrent rapidement leur tasse. Castle n’avait pas vraiment envie que Kate s’en aille, et la brunette ne voulait pas s’en aller non plus.

 

-«Tu veux que je te raccompagne et que je prenne un taxi pour rentrer après ? proposa ce dernier.

-Tu ne vas pas faire l’aller-retour juste pour ça. Ne t’en fais pas, ça ira. »

 

Kate se leva et Castle fit de même. Il lui attrapa le bras et la ramena doucement à lui.

 

-«Je l’ai déjà dit, mais tu es vraiment sublime dans cette robe. J’adore de te voir la porter. Mais… je suis sûr que j’aimerais aussi ce qui se trouve en dessous. »

 

Il s’avançait sur un terrain assez glissant. Peut-être que Kate allait mal interpréter ces propos, ou bien qu’elle voulait vraiment rentrer. Tout en le regardant dans les yeux, elle commença à défaire la fermeture éclair de sa robe dans son dos.

 

-«Vois donc par toi-même ce qu’il y a en dessous. »

 

Castle finit de baisser la fermeture et la robe de Kate tomba sur le sol. Elle ne portait plus que ses sous-vêtements face à lui, et ce n’était pas n’importe quelle lingerie…

 

-«Je ne sais pas si je vais survivre à ça ; souffla Castle, complètement déboussolé.

-Il va bien falloir. »

 

Kate enroula ses bras autour de son cou et captura ses lèvres. Ses mains se retrouvèrent rapidement dans les cheveux de son dernier tandis que Castle baladait ses mains dans son dos dénudé.

 

-«Emmène-moi jusqu’à la chambre, Castle. »

 

FIN.

Retour à l'accueil