Kate et Rick avaient prévu leur soirée de Saint-Valentin depuis plusieurs jours. Les deux partenaires n’étaient ensemble que depuis quelques mois, et faire ce genre de choses était tout nouveau pour Kate. Elle n’avait jamais aimé tout ce qui était romantique, mais Rick avait changé la donne pour elle. C’était comme les fêtes de fin d’année : elle voulait changer de tradition et en créer de nouvelles. Avec lui. Elle était impatiente de fêter cette première vraie Saint-Valentin.

 

Comme à chaque fois que tout se passait bien dans la vie de Kate, et plus particulièrement sa vie amoureuse, quelque chose devait arriver pour tout ruiner. Cette fois, c’était Gates qui lui dit qu’elle devait passer la soirée de Saint-Valentin de garde au commissariat. Kate n’avait pas eu le réflexe de lui dire que sa soirée était réservée que son Capitaine était déjà repartie. Sa soirée en tête à tête avec Rick venait de tomber à l’eau. Et ce qu’elle redoutait le plus, c’était de devoir appeler ce dernier et lui annoncer la nouvelle. Lui qui avait tout prévu depuis plusieurs jours, Kate savait qu’il serait déçu. Et sûrement même un peu en colère. La brunette alla s’enfermer dans la salle de repos pour l’appeler. L’écrivain ayant une réunion en tout début de soirée, il était déjà parti du commissariat.

 

-«Je te manque déjà ? demanda ce dernier en décrochant.

-Ne prends pas tes rêves pour la réalité.

-Quelque chose ne va pas au commissariat ? Tu as besoin de mon aide sur l’enquête ? Tu veux entendre l’une de mes folles théories que tu aimes tant ? »

 

Kate se sentit encore plus mal. Elle pouvait entendre la joie et l’excitation dans sa voix. Il était pressé de passer cette soirée romantique de Saint-Valentin qui n’allait jamais arriver.

 

-«Rick, je suis désolée… Gates… Gates est venue me voir et je dois… je dois travailler ce soir.

-Quoi ? Mais… mais tu ne peux pas. Tu ne lui as pas dit que ta soirée était déjà réservée ?

-Elle ne m’a pas posé la question et je n’ai pas eu le temps de lui dire qu’elle était repartie.

-Va la voir et dis-lui ; insista l’écrivain à tout prix.

-Je… je ne peux pas. Elle ne voudra jamais. »

 

L’intonation de voix de Rick changea immédiatement. Et il était plus énervé que ce que Kate avait imaginé.

 

-«C’était supposé être notre soirée. Kate, ça fait… ça fait des mois que j’attends ça. Je sais que c’est cliché mais je voulais passer cette soirée à tes côtés. Tu étais prête à changer tes habitudes et tu… tout tombe à l’eau seulement quelques heures avant ?

-Castle…

-Tu aurais pu dire à Gates que tu avais quelque chose de prévu. Ryan a eu le droit à sa soirée grâce à ça alors pourquoi pas toi ?

-Rick, je suis vraiment désolée.

-Tu fais comme à Noel ? En vérité, tu ne veux pas cette soirée avec moi c’est ça ? Tu n’es pas prête ?

-Castle, ce n’est pas du tout ça. je t’assure que j’attendais cette soirée autant que toi. »

 

Kate l’entendit soupirer à l’autre bout de la ligne.

 

-«Je dois y aller, la réunion va commencer.

-Rick…

-Je te vois ce soir. »

 

Et il raccrocha. Il était déçu et énervé. Kate le comprenait. Ryan avait eu le droit à sa soirée, alors elle avait le droit à la sienne. Mais elle n’avait pas eu le réflexe de le dire à Gates. Et maintenant, Rick était furieux contre elle.

 

Rick avait été silencieux tout le long de la réunion. Depuis qu’il avait appris que sa soirée de Saint-Valentin était annulée, il était complètement déprimé. Au lieu de retrouver sa petite amie en rentrant, il serait seul. Il prit un taxi et donna son adressa. En sortant, il rentra dans le bâtiment tête baissée. Dans l’ascenseur, il envoya un message à Kate pour s’excuser de s’être énervé après elle.

 

Je suis désolé pour tout à l’heure, je n’aurais pas dû réagir comme ça. J’espère que tu ne m’en veux pas. J’ai hâte de te retrouver ce soir. Je t’aime. R.

 

L’écrivain sortit ses clés de sa poche pour ouvrir la porte. Et ce qu’il vit le laissa bouche bée. Kate était vers la cuisiner, elle portait une robe magnifique lui arrivant au-dessus des genoux. Plusieurs bougies étaient allumées dans le loft et la lumière était tamisée. La chaine-hifi était branchée et une musique de fond résonnait dans le salon. Kate avait préparé tout ça, et il était bluffé. La brunette s’avança vers lui et enroula ses bras autour de son cou avant de l’embrasser.

 

-«Je ne t’en veux pas du tout. Je comprends pourquoi tu étais en colère, c’est pour ça que je suis retournée voir Gates pour lui dire que ma soirée était réservée, et que je ne la louperai pour rien au monde.

-Et tu… tu as préparé tout ça ?

-J’ai fait au mieux. Je n’ai pas eu le temps de préparer le dîner alors j’ai juste commandé mais j’espère que… »

 

Rick la coupa en prenant son visage entre ses mains et en l’embrassant. Il l’embrassa sans retenue et se recula uniquement lorsque l’air était insuffisant.

 

-«C’est parfait ; souffla ce dernier. Kate, c’est parfait. Tu t’es donné tout ce mal en l’espace d’une petite heure alors que nous avions prévu ça en quelques jours. C’est simple et intime, à notre image.

-Je t’aime et je ne voulais pas te décevoir. J’ai fait…

-Tu m’aimes ? »

 

Rick s’était senti obligé de la couper. C’était la toute première fois qu’il entendait ces mots magiques venant d’elle. Et en plus de ça, le soir de leur première Saint-Valentin.

 

-«Bien sûr que je t’aime. Tu es le seul homme qui pourrait me faire aimer la Saint-Valentin. »

Retour à l'accueil