Joyeuse Saint-Valentin! -M

 

 

Tout le monde savait que la Saint-Valentin était une fête plus que commerciale, et qu’aucun jour spécifique n’était nécessaire pour montrer à une personne qu’on l’aime, mais Castle voulait marquer le coup en demandant à Kate d’être sa Valentine. Il savait qu’elle voulait attendre, qu’elle n’était pas prête, mais ce ne serait qu’une simple soirée en tête à tête. Il avait déjà tout le planning de la soirée en tête, il n’avait plus qu’à demander à Kate. Et encore faudrait-il que la jeune femme dise oui. Il ne voulait passer sa soirée de Saint-Valentin avec personne d’autre.

 

Kate était à son bureau quand l’écrivain arriva. Et pour embellir la journée de sa partenaire de bon matin, il lui ramena un café avec un beignet à la myrtille. Il s’installa sur sa chaise avant de poser le tout sur le bureau. Et, comme tous les matins, il avait le droit à un sourire de la part de la brunette.

 

-«Kate, je me demandais si… je sais qu’on attend et qu’il y a ce mur. Et je sais aussi que cette journée n’est pas différente des autres mais…

-Demandez-moi Castle. »

 

L’écrivain n’avait pas eu le temps de sa phrase que Kate avait très bien compris ce qu’il était sur le point de lui demander.

 

-«Kate, est-ce que vous voudriez bien être ma Valentine ?

-J’aimerais beaucoup être votre Valentine, Castle. »

 

Et Kate était heureuse de voir que ça lui faisait autant plaisir. Cette fois, c’est le visage de l’écrivain qui fut illuminé par un sourire. Et ce sourire ne le quitta plus pour le restant de la journée.

 

Castle rentra plus tôt chez lui pour préparer le dîner. Il ne faisait rien d’extraordinaire, il savait que Kate aimait les choses simples. Il prépara son plat préféré et un dessert. Une fois chose faite, il s’absenta du loft une petite heure pour aller faire quelques petits achats pour finaliser ce qu’il avait en tête. Il se changea en rentrant mais garda une tenue décontractante. C’était une soirée « à la bonne franquette » comme il le disait si bien.

 

Kate était repassée chez elle pour prendre une douche et se changer. Elle portait toujours un jean et une chemise, mais il s’agissait de la chemise préférée de son partenaire. C’était une soirée comme une autre, mais elle voulait lui montrer que même s’ils attendaient, elle pensait à faire des efforts de son côté.

 

La brunette arriva au loft. Elle se recoiffa rapidement avant de frapper à la porte. Castle ne tarda pas à venir lui ouvrir. Et il n’avait pas les mains vides. Ce dernier lui tendit une rose rouge. Elle la prit et ne put retenir un sourire.

 

-«Merci Castle. C’est adorable. »

 

Kate surprit son partenaire en venant l’embrasser sur la joue. Il pouvait dire que la soirée commençait en beauté.

 

-«Vous allez dire que j’en fais trop si je vous donne ça ? »

 

Ce dernier alla dans la cuisine et récupéra une petite boîte. Il la tendit à Kate et elle reconnut l’étiquette du magasin dessus. Il lui avait aussi acheté des chocolats. Il s’était tout de même donné du mal. Mais elle se sentait gênée à l’idée de ne rien avoir pour lui.

 

-«Vous n’auriez pas dû, Castle. Je n’ai… je n’ai rien pour vous.

-Vous passez la soirée avec moi, il n’y a pas meilleur cadeau que ça. »

 

Kate sentit le rouge lui monter aux joues. Ce qui la touchait le plus, c’est qu’elle savait qu’il disait vrai et que le fait de passer cette soirée avec elle faisait de lui l’homme le plus heureux. Sans plus attendre, les deux partenaires passèrent à table pour entamer le repas : des lasagnes avec un bon verre de vin.

 

-«Vous avez préparé mon plat préféré. Castle, vous n’auriez pas dû faire tout ça.

-Je sais. Je voulais simplement vous faire plaisir.

-Et ça me fait plus que plaisir. Merci beaucoup, pour tout ça. »

 

Kate posa sa main sur la sienne avant de la retirer, trop rapidement au goût de l’écrivain. Mais il voyait que Kate se laissait un peu aller, et c’était tout ce qui lui fallait.

 

La soirée était loin d’être terminée, mais elle passait beaucoup trop vite aux yeux des deux partenaires. Et après le dîner, Castle avait prévu quelques films à regarder. Et des tas de choses à manger en les regardant. Ce dernier installa tout dans le salon pendant que Kate avait pris place dans le grand canapé. Castle ramena des couvertures au cas où Kate aurait froid, même s’il préférait qu’elle choisisse de se blottir contre lui. Il la rejoignit et s’installa à côté d’elle avant de lancer le film.

 

Kate pouvait l’entendre penser. Elle était certaine qu’il s’attendait à plus que ça pour une soirée de Saint-Valentin, mais il respectait son souhait. Il avait tout fait pour lui faire plaisir ce soir, et elle voudrait lui rendre la pareille. En plein milieu du film, elle se tourna vers lui pour lui adresser quelques mots.

 

-«Merci d’avoir fait tout ça, Castle. Merci pour cette soirée en général. Je sais… je sais que ce n’est pas la soirée que vous avez imaginé, mais c’est tout ce que je peux vous offrir pour l’instant.

-Kate ? C’est encore mieux que ce que j’avais imaginé. »

 

Une fois de plus, la brunette ne put retenir un sourire. Il avait toujours les bons mots pour la rassurer, la réconforter. Alors pour le rendre heureux à son tour, elle se tourna davantage vers lui avant de se laisser glisser sur le canapé, se blottir contre lui et enfouir sa tête dans son cou. Castle les couvrit avec une couverture avant de passer un bras autour d’elle. Ils ne dirent rien, ils se contentèrent de regarder la fin de film. Kate avait sa boîte de chocolats et elle la tendit à l’écrivain.

 

-«Ce sont vos chocolats, Kate. Je les ai pris pour vous.

-Mais je veux les partager avec mon Valentin. »

 

Mon Valentin. Des mots simples qui firent battre le cœur de l’écrivain.

 

Ils en regardèrent encore un après ça. Kate commençait à fatiguer alors que la soirée touchait à sa fin. Et même si elle n’avait aucune envie de bouger, elle devait rentrer. C’est à contrecœur qu’elle se sépara de l’écrivain pour se lever du canapé. Castle était triste qu’elle parte, mais il savait que ce n’était pas une bonne idée de la retenir. Pas quand ils venaient de passer une bonne soirée et que Kate avait déjà fait beaucoup. Il alla chercher la veste de cette dernière et l’aida à bien se couvrir.

 

-«Soyez prudente sur la route, et prévenez-moi quand vous serez bien rentrée ; lui dit ce dernier.

-Je le ferai. »

 

Tous les deux avancèrent jusqu’à la porte d’entrée. Avant que Castle ne puisse l’ouvrir, Kate se retourna pour être face à lui.

 

-«J’ai vraiment passé une très bonne soirée, Castle. C’était parfait.

-Merci d’avoir dit oui. Je ne voulais passer cette soirée avec personne d’autre que vous.

-Moi non plus ; avoua Kate. »

 

C’était le moment de se dire au revoir et se souhaiter une bonne nuit avant de se séparer. Kate ne voulait pas en rester là, du moins elle ne voulait pas le laisser comme ça. Elle savait qu’il y penser puisqu’il n’arrêtait pas de baisser les yeux pour regarder ses lèvres. Elle pouvait lui offrir une dernière chose. Elle se hissa lentement sur la pointe des pieds et plaça une main sur sa joue avant de l’embrasser. Ce n’était pas la première fois de la soirée que le cœur de l’écrivain s’arrêtait. Il répondit timidement à son baiser sans en faire trop, tout en plaçant une main sur sa hanche. Quand elle se recula, elle laissa son front reposer contre le sien.

 

-«Joyeux Saint-Valentin, Castle. »

Retour à l'accueil