Kate savait à quoi s’attendre en acceptant l’invitation de son partenaire pour passer la soirée ensemble après la remise de diplôme d’Alexis. Elle savait aussi que cette soirée ne serait pas comme les autres, tout simplement parce qu’elle avait bien fait comprendre à ce dernier que son mur – celui qui était présent depuis la mort de sa mère – s’était complètement écroulé. Castle l’avait détruit, brique par brique, après quatre longues années. Il serait temps pour eux d’avancer.

 

Castle avait proposé à Kate de venir à la remise de diplôme d’Alexis, mais malheureusement la brunette n’avait pas su se libérer à temps. Autrement, elle y serait allée volontiers. Ayant terminé avant la fin de la cérémonie, elle décida de passer chez elle pour prendre une douche et se changer. Après ça, elle reprit la route pour aller au loft. Et une fois arrivée là-bas, elle serait tête à tête avec son partenaire. Castle était rentré depuis quelques minutes seulement lorsque Kate arriva. Il était encore en costume, et Kate le trouvait plus que séduisant dans cette tenue.

 

-«Vous n’avez pas plaisanté sur la tenue, Castle.

-Tenue correcte exigée. Je sais que ça change de ce que je porte au commissariat.

-J’aime bien ce que vous portez au commissariat ; avoua timidement Kate.

-Et vous n’aimez pas le costume ?

-J’adore le costume. »

 

L’écrivain remarquait que Kate se lâchait un peu, et la soirée ne faisait que commencer. Castle s’excusa le temps d’aller dans sa chambre retirer sa veste et se changer. Il rejoignit Kate qui l’attendait dans le salon.

 

-«Je n’ai pas vraiment eu le temps de préparer quelque chose à manger, ça ne vous dérange pas si je commande chez le traiteur ?

-Pas du tout. Ce n’est pas vraiment pour la nourriture que je suis venue.

-C’est vrai. C’est pour les deux films merveilleux que nous allons regarder. »

 

Ce n’est pas pour ça non plus, pensa Kate. Si elle était venue ce soir, c’était seulement pour passer du temps avec lui. Et voir s’il tenterait quelque chose.

 

L’écrivain appela l’italien pour commander ce qu’ils allaient manger. Et avant que leur dîner n’arrive, il leur servit un verre de vin à tous les deux.

 

-«Au diplôme d’Alexis ; trinqua Castle.

-Aux nouveaux départs ; ajouta Kate. »

 

La brunette le regarda en souriant avant de boire une gorgée et poser son verre. Le livreur leur apporta leur repas et Castle paya l’addition avant de retourner dans la cuisine. Ils mangèrent face à face tout en discutant. Kate demanda à son partenaire comment s’était passée la cérémonie.

 

-«Vous avez versé votre petite larme ?

-Une seule ? Dites plutôt un torrent de larmes. »

 

Certaines femmes trouveraient ça ridicule, Kate trouvait ça adorable. Elle avait toujours aimé ce côté attentionné de Castle, que ce soit avec sa fille ou même avec elle. Elle posa sa main sur la sienne qui était sur la table et le regarda en souriant.

 

-«Vous pouvez êtes fier d’elle, Castle. Et je suis certaine que vous l’êtes. »

 

Tous les deux terminèrent de manger. Kate voulut aider son partenaire à débarrasser mais ce dernier l’obligea à aller prendre place dans le canapé. Mais elle avait une petite chose à lui dire avant d’y aller.

 

-«Oh et Castle ?

-Hm ?

-Ce n’est pas non plus pour les films que je suis venue. »

 

Et elle alla s’installer dans le grand canapé. Castle, lui, en fit presque tomber ce qu’il tenait dans ses mains. Mais il reprit rapidement ses esprits avant de rejoindre Kate. Afin qu’elle n’ait pas froid en plein milieu de la soirée, il ramena quelques couvertures. Et pour garder le ventre plein, il sortit des tas de confiseries et tout ce qui s’en suit.

 

Castle installa tout avant d’éteindre les lumières et aller s’installer dans le canapé. Kate était assise juste à côté de lui et avait replié ses jambes sous son corps. Elle hésita un moment avant de se rapprocher légèrement de son partenaire. Ce dernier attrapa la couverture et couvrit Kate comme il le pouvait. Alors que ce dernier avait lancé le premier film, il pensa que c’était le meilleur moment de poser une question.

 

-«Kate ?

-Hm ?

-Si vous n’êtes pas venue pour les films, pourquoi est-ce que vous êtes là ?

-Vous connaissez déjà la réponse à cette question. »

 

Et sans le regarder, Kate se blottit légèrement contre lui. Castle passa un bras timide autour de ses épaules et tenta de se concentrer sur le film. Mais savoir que Kate était toute blottie contre lui l’empêchait de penser à quoique ce soit d’autre.

 

La soirée passait beaucoup trop rapidement au goût de l’écrivain. Le premier film était déjà terminé et dans un peu moins de deux heures, Kate serait sur le point de s’en aller. Et durant le deuxième film, Kate se retrouva complètement allongée sur son partenaire, la tête enfouie au niveau de son cou. Castle pensa même qu’elle était en train de s’endormir. Il replaça une mèche de cheveux derrière son oreille avant de caresser sa joue.

 

-«Fatiguée ?

-Non, vous êtes juste très confortable.

-Toujours là pour vous servir de lit lieutenant.

-Kate. C’est juste… Kate, ce soir. »

 

Le film, une fois de plus, se termina rapidement. Kate, cependant, n’avait pas vraiment l’air de vouloir bouger. La brunette étant complètement allongée sur son partenaire, ce dernier ne pouvait pas bouger. Mais il ne pouvait pas dire que ça le dérangeait, bien au contraire.

 

Quelques minutes plus tard, Kate se releva légèrement sans pour autant laisser la place à son partenaire pour se lever. Elle tourna la tête vers ce dernier et se mordilla la lèvre en voyant la position dans laquelle ils étaient. Castle aimait et détestait quand elle se mordillait la lèvre parce qu’il avait une envie folle de l’embrasser, et elle ne l’aidait pas en faisant ça. C’était de la véritable torture, et malheureusement pour lui elle le faisait bien trop souvent.

 

-«Kate… arrêtez de faire ça ; murmura ce dernier, la voix rauque.

-Arrêter de faire quoi ?

-Vous mordre la lèvre.

-Pourquoi est-ce que je devrais arrêter ? demanda Kate pour insister.

-Je meurs déjà d’envie de vous embrasser, et vous ne m’aidez pas à penser à autre chose en faisant ça. »

 

Le cœur de Kate loupa un battement. Ou peut-être deux. C’était le moment ou jamais. En le regardant droit dans les yeux, elle se mordilla la lèvre une nouvelle fois. Et là, Castle ne répondit plus de rien. Il plaça une main sur la joue de Kate avant de rapprocher son visage du sien pour finalement l’embrasser. Kate fut tellement submergée qu’elle manqua de basculer en arrière, les faisant rire tous les deux.

 

-«Est-ce que je suis en train de rêver et je vais me réveiller ou c’est bien réel ?

-Non Rick, c’est bel et bien réel. »

 

Et Kate passa la nuit entière à lui prouver.

Retour à l'accueil