Kate était à son bureau en train de remplir un énième dossier depuis qu’elle était arrivée. Castle devait certainement discuter avec les garçons ou traîner dans la salle de repos en train de préparer une énième tournée de café. Il savait que sa partenaire avait besoin d’une double dose de caféine lorsqu’elle passait des heures à remplir des papiers alors que son crâne était sur le point d’exploser. Entendant des bruits de pas se rapprocher de son bureau, Kate leva la tête et sourit en voyant son partenaire arriver une tasse de café à la main. Alors que ce dernier portait une chemise de couleur assez claire, une tâche foncée commença à apparaître. La brunette, confuse, se leva de sa chaise de bureau pour s’avancer vers lui.

 

-«Castle ? Est-ce que… est-ce que tout va bien ? »

 

Aucune réponse. Quelques instants plus tard, la tasse de café vint se fracasser sur le sol. Du sang. C’était une tache de sang qui se formait sur sa chemise, au niveau de sa poitrine. Rapidement, le corps de l’écrivain collapsa sur le sol.

 

-«Castle ! Castle ! Rick ! hurla Kate, à genoux à côté de lui.

-Kate… 

-Ne me laisse pas, Castle. Je t’en supplie, accroche-toi.

-Kate, je t’… »

 

Puis plus rien. Tout était devenu noir autour d’elle. Seul le corps de l’écrivain et une flaque de sang immense faisaient partie du paysage.

 

La brunette se réveilla en sursaut, en sanglots. Elle était assise sur le lit et mit du temps à se rendre compte de l’endroit où elle se trouvait.

 

-«Kate ? Hey, je suis là. Tout va bien. »

 

Castle avait été réveillé par les hurlements de Kate dans son sommeil. Il avait tout de suite compris qu’elle faisait un cauchemar, et qu’il était dedans. Ce dernier passa un bras dans son dos et y balada lentement sa main pour essayer de la calmer.

 

-«Ce n’était qu’un vilain cauchemar, Kate. Tout va bien, vous allez bien. Je vais bien.

-Vous… vous étiez au poste et d’un coup vous… cette tache est apparue sur votre chemise et c’était… il y avait du sang partout. C’est comme s’il s’était passé la même chose qu’à l’enterrement de Montgomery mais je n’ai pas… je n’ai pas pu…

-Kate… »

 

Castle enroula ses bras autour d’elle avant de l’attirer contre son torse et la serrer fort dans ses bras. Il continua de lui murmurer des paroles rassurantes jusqu’à ce qu’elle soit calmée et revenue à elle. Il ne la lâcha pas et la garda serrée contre lui.

 

-«Je suis là, Kate. Je suis là. Tout va bien. »

 

L’écrivain l’embrassa sur le front avant de lentement se laisser retomber sur le lit et entraîner Kate avec lui. La brunette vint se blottir entièrement contre lui et ne bougea plus. Castle, lui, resta éveillé un moment pour veiller sur elle, et continuer de balader sa main dans son dos. Il comprenait mieux pourquoi Kate était réticente à son retour au poste. Si lui était prêt à revenir, elle ne l’était pas encore. Et pour ça, il était prêt à attendre encore un peu avant de revenir.

 

Contrairement à d’habitude, Castle était déjà réveillé lorsque le réveil de Kate sonna. Celle-ci, toujours blottie dans les bras de son partenaire, n’était pas décidée à se lever.

 

-«Ça va mieux ? demanda l’écrivain.

-Oui. Beaucoup mieux. Merci pour cette nuit.

-Kate, je crois que… je crois que je vais attendre un peu avant de revenir.

-Qu’est-ce qui vous a fait changer d’avis ?

-Vous n’êtes pas prête à ce que je revienne. Et je comprends parfaitement.

-Castle…

-J’étais tellement impatient de revenir travailler à vos côtés que j’ai oublié de prendre vos sentiments en considération. Et je ne veux pas… je ne veux pas que vous fassiez des cauchemars tous les soirs à cause de moi. Je peux attendre, même si vous allez me manquer.

-Hm, je ne sais pas si je peux en dire autant. 

-Eh ! »

 

Kate ne put se retenir de rire. Elle s’extirpa des bras de son partenaire et du lit tout court avant que ce dernier ne la prenne en otage. Tous les deux allèrent dans la cuisine pour prendre leur petit déjeuner avant de se faire rejoindre par Martha et Alexis. Kate les croisa alors qu’elle quitta le loft pour aller au travail. Les deux rouquines étaient d’ailleurs surprises de voir que Castle était déjà réveillé.

 

-«Le réveil de Beckett m’a sorti du rêve que j’étais en train de faire.

-Comment ça le réveil de Beckett ? demanda Alexis.

-Elle a dormi avec moi cette nuit. »

 

Castle avait dit ça naturellement tant c’était devenu normal pour lui. En revanche, Martha et Alexis se regardèrent avant de le regarder lui.

 

-«Il ne s’est rien passé ; expliqua tout de suite ce dernier. C’est arrivé quelques fois, elle dort dans ma chambre de temps en temps mais il ne se passe rien entre nous.

-Vous êtes vraiment les deux seuls à ne pas vous rendre compte de ce qui se passe entre vous ; répondit Martha avant de boire une gorgée de café.

-Gram n’a pas vraiment tort ; ajouta Alexis. Vous êtes insupportables. Et je sais que je n’ai pas été la plus gentille avec Kate ces derniers temps, mais elle ne t’a pas lâché une seule seconde depuis que tu es sorti de l’hôpital. Tout le monde n’aurait pas fait tout ce qu’elle a pu faire pour toi, loin de là.

-Je peux savoir comment on en est venu à parler de ça aussi tôt dans la journée ? demanda l’écrivain pour essayer d’y échapper.

-Tu nous as dit que Kate avait dormi avec toi, tu t’attendais à quoi Papa ? »

 

Castle fit comme si de rien n’était et prit une énième gorgée de café puis croquer dans son pancake. L’écrivain croisa les regards de sa mère et sa fille et voulut à tout prix prendre la fuite. Il se leva du tabouret avant de se retourner pour se réfugier dans son bureau. Il savait pertinemment que la conversation n’était pas terminée.  

Retour à l'accueil