Kate n’avait jamais été du genre à voler ou emprunter les vêtements de ses anciens petits amis. Mais maintenant, voilà que la moitié de la penderie de Rick se retrouvait dans son appartement. Il était au courant pour la plupart des vêtements, mais pas pour d’autres. Kate ne prenait certains alors qu’il ne faisait pas attention ou était autre part et la brunette reparait avec un énième vêtement à lui : une chemise, un pull, un t-shirt. Dernièrement, la brunette lui avait pris un des pulls qu’il portait le plus souvent lorsqu’il devait sortir faire une course ou autre chose de rapide, ou tout simplement lorsqu’il s’aventurait sur le toit de l’immeuble pour réfléchir ou regarder les étoiles avec sa petite amie.

 

Un soir, l’écrivain était justement à la recherche de ce fameux pull qu’il avait précédemment posé sur le siège dans sa chambre. Il devait sortir cinq minutes mais ne parvenait pas à mettre la main dessus. Et comme il appréciait particulièrement ce pull – Kate aussi visiblement – il passa un coup de fil à la jeune femme.

 

-«Hey Castle. Tu es en panne d’inspiration ?

-Non. Non, je ne crois pas. Je voulais te demander quelque chose. Tu n’aurais pas vu mon gros pull bordeaux ? Je suis incapable de mettre la main dessus et je dois sortir.

-Noooon.

-C’est toi qui l’a, n’est-ce pas ? demanda ce dernier en souriant en entendant l’intonation de Kate.

-Peut-être oui.

-Et… tu le portes au moment même où je te parle, c’est ça ?

-Touché. »

 

Rick sourit davantage. Il avait donc retrouvé son pull, il était sur le dos de sa petite amie. Il ne se ferait jamais à l’idée qu’elle adorait autant prendre ses vêtements et les porter, ni au fait qu’elle était aussi tendre avec lui.

 

-«Tu peux venir le récupérer si tu le souhaites ; lui proposa la brunette, ayant une idée bien précise derrière la tête.

-Ne t’en fais pas, je vais en prendre un autre.

-C’était une invitation pour que tu viennes et restes avec moi mais si c’est le pull qui t’intéresse…

-Je suis là dans trente minutes. »

 

Kate raccrocha, le sourire aux lèvres. Elle prit une gorgée du verre de vin qu’elle s’était servie avant de reprendre la lecture de son livre en attendant l’arrivée de Rick. Porter son pull parce qu’il était bien trop grand pour elle et qu’il avait son odeur était plaisant, mais être dans ses bras et respirer son odeur en ayant la tête enfouie dans son cou l’était encore plus.

 

“have you seen my hoodie ?” “noooo” “you’re wearing it, aren’t you?”

Fluffy prompts, chapitre 73.
Retour à l'accueil