Episode 4x16.

 

Alexis travaillait à la morgue aux côtés de Lanie depuis quelques jours. Elle effectuait son stage dans un domaine légèrement différent de celui de ses études mais elle aimait ce qu’elle faisait, et peut-être que cette expérience l’aiderait à savoir ce qu’elle voulait faire dans un futur proche. Travailler avec Lanie lui avait aussi permis de voir son père sur son lieu de travail, et de le voir plus souvent. Elle pouvait aussi le voir interagir avec « Lieutenant Beckett » comme Alexis aimait bien l’appeler. La rouquine voyait clairement, comme la plupart des gens, l’amour que se portaient les deux partenaires. Et même si Alexis ressentait toujours une certaine colère et rancœur avec Kate, elle savait très bien qu’ils étaient faits l’un pour l’autre mais ils agissaient tous les deux comme des idiots. Cela pouvait être frustrant pour leurs proches de les voir se tourner autour sans jamais franchir cette dernière limite, mais c’était encore plus frustrant pour les deux concernés : la communication était leur pire ennemi, surtout lorsqu’il s’agissait de communiquer entre eux. Que ce soient leurs familles ou leurs amis, tous étaient désespérés à l’idée de les voir avancer.

 

Les trois derniers jours avaient été tendus entre les deux partenaires : d’abord, ils avaient été enlevés par des membres de la CIA ; ensuite, Sophia faisait partie de la CIA, mais elle faisait surtout partie du passé de l’écrivain, et elle rendait Kate complètement folle – et pas dans le bon sens ; et pour finir, ils avaient failli mourir à cause d’un 4x4 qui avait poussé la Crown Victoria de Kate dans l’Hudson. Ils s’en étaient sortis vivant, mais de justesse. Et maintenant, Kate était aussitôt de retour avec sa jalousie. Apprendre que Sophia avait rendu visite à son partenaire au loft la nuit dernière la mettait hors d’elle. Elle ne pouvait cacher l’état dans laquelle ça la mettait.

 

Les deux partenaires arrivèrent à la morgue suite à l’appel de Lanie, en train de se disputer. Lanie tenta de leur annoncer les résultats en plus de la feuille qu’elle avait tendue à sa meilleure amie mais rien n’y faisait, ils étaient trop concentrés à se disputer pour une raison, une de fois plus, stupide. C’est à ce moment-là qu’Alexis arriva derrière eux, sans que personne ne s’en rende compte.

 

-« Couchez avec qui vous voulez, plus on est de fous, plus on rit !

-Mais vous ne comprenez toujours pas que vous êtes la seule personne avec qui je veux coucher, c’est vous ! rétorqua l’écrivain. Je veux dire… je veux plus que ça, mais c’est trop difficile pour vous de le comprendre apparemment. »

 

Kate était si choquée qu’elle en fit tomber la feuille que Lanie lui avait donnée. Elle regarda Castle, il la regarda en retour. Alexis intervint.

 

-« Enfin ! »

 

Les trois adultes se retournèrent et remarquèrent enfin la présence discrète de l’adolescente. Castle aurait aimé qu’Alexis n’assiste pas à cette scène.

 

-« Alexis, est-ce que tu peux nous laisser seuls avec Kate, s’il te plaît ? demanda ce dernier.

-Tu admets enfin tes sentiments à Kate et tu penses que je vais m’en aller ? »

 

Oh, elle ne l’aidait pas du tout…

 

-« Lanie, s’il te plaît ; dit l’écrivain, se tournant vers la médecin légiste. Est-ce que tu peux… l’emmener faire d’autres tests ?

-Reçu, Writer boy. »

 

Alexis leva les yeux au ciel mais suivit Lanie, laissant les deux partenaires en tête à tête.

 

-« Alors, vous allez continuer d’être jalouse maintenant que vous savez que je ne veux que vous ? »

 

Le cœur de Kate s’accéléra.

 

-« Je ne suis pas jalouse ; mentit la jeune femme.

-Oh, mais vous l’êtes. Mais vous n’avez pas à l’être. »

 

Castle se rapprocha de Kate, la faisant paniquer un peu plus.

 

-« Je vous embrasserai si nous n’étions pas dans une morgue. Et si vous me laisseriez faire. »

 

Kate hocha la tête. Elle aurait aimé qu’ils se trouvent ailleurs que dans une morgue. La situation n’était plus sous son contrôle, elle ne l’avait peut-être jamais été, mais ça ne la dérangeait pas.

 

-« Et je ne veux pas que notre premier baiser soit dans une morgue ; ajouta l’écrivain.

-Ce ne serait pas notre premier baiser. »

 

Kate pensait à ce baiser sous couverture qu’ils avaient échangé un an auparavant. La façon dont Castle avait prit son visage entre ses mains et l’avait ensuite embrassée faisait toujours trembler ses jambes un an après.

 

-« C’est vrai, mais ce serait notre premier baiser qui n’est pas sous couverture. Et… puisque j’ai envie de vous embrasser depuis la nuit des temps, je veux que ce soit… spécial. »

 

Kate sourit timidement. Leur tendre moment fut interrompu par Alexis et Lanie qui étaient de retour.

 

-« Vous êtes enfin en train de vous embrasser ? demanda Lanie.

-Non ; répondirent les deux partenaires en chœur. »

 

Alexis et Lanie se regardèrent et levèrent les yeux au ciel au même moment. Les deux partenaires, de leur côté, quittèrent la morgue pour retourner quelques étages au-dessus, au bureau de Kate. Ils ne parlèrent pas de ce qui s’était passé de la journée, mais les regards qu’ils s’échangeaient en disaient assez.

 

Le même soir, lorsqu’elle rentra au loft après une longue journée passée à la morgue, Alexis sourit en voyant son père et Kate dans son bureau en train de s’embrasser. « Enfin » pensa-t-elle.

Petits prompts, chapitre 114.
Retour à l'accueil